Accueil > Multimedia > Presse > Nice chute à Lorient


Presse :

Nice chute à Lorient
L'Equipe, le 08/01/2017 à 16h32

Leader de la L1, Nice a été éliminé ce dimanche sur le terrain de Lorient (1-2) dès les 32es de finale de la Coupe de France.

Le match : 2-1
Ce n'était évidemment pas la priorité des deux équipes, en ce début d'année. Ca ne l'est plus du tout pour des Niçois, désormais sortis des deux Coupes nationales après leur élimination de la doyenne des compétitions, assez logique, à Lorient, pourtant dernier de L 1 et davantage préoccupé par son maintien. Le leader, lui, va lui pouvoir se concentrer sur son championnat. Après une première période correcte, qui l'a vu ouvrir le score par Plea de la tête sur un centre de la gauche de Marcel (43e), il a complètement déjoué après la pause. Les suspensions de Balotelli et Belhanda, les blessures du gardien Cardinale, Dante et Baysse, ainsi que le départ de l'Ivoirien Seri à la CAN ne peuvent tout expliquer. Incapable de s'adapter au changement de système de Lorient, il a fini par céder, d'abord par Aliadière (71e, voir ci-dessous), puis par Mesloub, un autre entrant, seul face au but (75e). Le Gym ne sera plus dangereux, comme étrangement impuissant face à la fougue bretonne.

Le film du match
Le chiffre : 5
Adepte d'une défense à trois centraux, Bernard Casoni n'avait toujours pas utilisé ce système à Lorient depuis son arrivée, le 8 novembre dernier. Pour son huitième match à la tête des Merlus, il a franchi le pas afin d'inverser la spirale d'une équipe qui encaisse une moyenne de deux buts par match. En l'absence du Sénégalais Zargo Touré (CAN), la charnière était ainsi composée de Rose, Ciani et Lautoa (de droite à gauche). Ce fut loin d'être parfait comme en atteste l'ouverture du score de Plea, esseulé dans la surface (43e), ainsi que quelques alignements défectueux. Les coulissages sont à parfaire, notamment quand les latéraux s'aventurent offensivement. Aussi le coach des Merlus est-il repassé dans son plus traditionnel 4-1-4-1 en seconde période, avec le montée d'un cran de Lautoa. Ce qui a permis à son équipe de marquer deux buts... et de ne pas en prendre, surtout.

Le joueur : Aliadière, retour en forme
Il n'avait eu que des bouts d'herbe à se mettre sous les crampons depuis le début de la saison. Arrivé à Lorient à court de forme à la fin de l'été et contre la volonté de Sylvain Ripoll, son entraîneur d'alors, Jérémie Aliadière n'avait pas eu, non plus, la confiance de Bernard Casoni par la suite. Entré en jeu à la pause, en remplacement de Benjamin Jeannot (légèrement blessé), il n'a pas tardé à se mettre en valeur. Profitant de la mésentente entre Le Marchand et Benitez, il a égalisé dans un angle assez fermé, rappelant toute sa finesse technique. Il n'avait plus connu pareil bonheur en L1 depuis le 17 mai 2014, juste avant de clore son premier bail de trois ans au FCL. A bientôt 34 ans (le 30 mars), il pourrait être un acteur précieux dans la course au maintien de son équipe dans cette seconde partie de saison.




- Retour -








Aucun match joué cette saison 2017/2018




  Match Amical
sam. 01/07/2017 à 18h30



Pts J V N D Diff
 12.    Montpellier 0 0 0 0 0 0
 13.    Nantes 0 0 0 0 0 0
 14.    Nice 0 0 0 0 0 0
 15.    PSG 0 0 0 0 0 0
 16.    Rennes 0 0 0 0 0 0



  [Amical] sam. 01/07 (18h30) Nyon - Nice
  [Amical] ven. 07/07 (19h) Geneve - Nice
  [Amical] jeu. 13/07 (20h30) La Gantoise - Nice
  [Amical] dim. 16/07 (19h) Prague - Nice
  [L1] 1re sam. 05/08 (20h) St-Etienne - Nice
  [L1] 2e  sam. 12/08 (20h) Nice - Troyes
  [L1] 3e  sam. 19/08 (20h) Nice - Guingamp