Accueil > Multimedia > Interviews > Rivère : « On ne fera pas n'importe quoi »


Interviews :

Rivère : « On ne fera pas n'importe quoi »
Ogcnissa.com, le 06/06/2017 à 13h53

De passage sur les ondes de RMC ce lundi en début de soirée, Jean-Pierre Rivère a longuement abordé le mercato estival du Gym. Le président a notamment évoqué les cas Lucien Favre, Jean Michael Seri, Mario Balotelli, ainsi qu'un possible retour d'Hatem Ben Arfa sur la Côte d'Azur.

- Président, comment avez-vous fait pour conserver Lucien Favre ?

Vous savez, lorsque vous avez un entraîneur comme Lucien qui fait une belle saison, il a des opportunités comme celle de Dortmund. Il est évident, qu’à son âge en étant plutôt en fin de carrière qu’en début, que ça l’interpelle et que ça puisse le séduire. Après, nous on a pris le temps de développer nos arguments, et puis, il se plait à Nice. On ne peut pas dire à un entraîneur de ne pas partir, mais on a réussi à le convaincre, avec de longs échanges, de lui montrer la pertinence de notre projet. Ensuite, je pense que Dortmund est venu un peu tard… et donc on a finalement fermé la porte. La situation a évolué positivement pour nous. Le coach est une pierre angulaire de notre projet et je suis convaincu qu’il fera encore un très bon boulot chez nous.

- Quels ont été les arguments pour le retenir ?

Ce ne sont pas des arguments financiers, car Dortmund a fait une très grosse proposition à Lucien. Il est arrivé dans notre club, il s’est senti bien, il a pris beaucoup de plaisir à travailler là… C’est un ensemble de chose. Lucien est un homme responsable, qui a analysé tous les paramètres et qui a un moment a fait un choix avec nous. Et on est très heureux de ce choix.

- Il vous a demandé des garanties ? des joueurs ? Eviter certains départs ou des arrivées ?

Des garanties, bien sûr, mais comme tout entraîneur. Il souhaite avoir une équipe performante. Donc ça c’est à nous de travailler pour faire en sorte d’apporter ce qu’il souhaite. Après, un mercato, vous savez très bien comme moi que c’est très compliqué. On a des échéances extrêmement courtes et rapides qui arrivent, donc il faut qu’on fasse un mercato le plus rapide possible. Mais on ne fera pas n’importe quoi non plus.

- Vous avez avancé sur ce mercato ?

On essaye d’avancer tous les jours.

- Mario Balotelli, va-t-il rester ?

Ça c’est une bonne question… Il faudrait que vous lui posiez la question (rires). Non, franchement, je ne vais pas prononcer des sujets individuels. Ce qui est sûr, et je vais envoyer un petit message à nos supporters, quand on a un mercato, en général sur Nice, on ne parle que de départ. Encore une fois, je préfère être dans la situation actuelle que celle qu’on avait encore il y a 3 ou 4 ans : on n’a pas l’obligation de vendre sur le plan purement financier. Mais, qu’ils se rassurent, il y a beaucoup de noms qui sont annoncés sur le départ. Certains ne partiront pas, d’autres partiront peut être, mais d’autres vont arriver. Et vous savez, sur la liste des arrivées, quand on s’appelle l’OGC Nice, on ne peut pas se prononcer car s’il y a un joueur qui nous intéresse, il peut aussi intéresser les 2/3 des clubs français.

- Sur les arrivées, on est bien d’accord, mais sur les départs, vous pouvez nous en parler. Jean-Michael Seri par exemple…

Sur les départs, puisque vous en parlez, nous avons le souhait de conserver Jean-Michael. Après, la presse annonce beaucoup de chose mais en ce qui nous concerne, et pour une fois je ne vous mens pas, il y a l’AS Roma qui s’est manifestée. Mais on a gentiment refusé leur offre car ça ne suffisait pas. On n’a pas eu de proposition d’autres clubs. On sait qu’il parle avec d’autres clubs, avec son agent, mais nous, en ce qui nous concerne, on n’a pas eu d’offre.

- Pas le PSG ou le Barca ?

En tout cas, ils ne se sont pas manifestés auprès de nous.

- Et Balotelli, c’est réglé ?

Balotelli, il peut partir comme il peut rester. On verra ce qu’il en est. Il fait parti des hypothèses de travail que l’on a aujourd’hui, comme plusieurs autres joueurs. Je pense qu’on aura une équipe compétitive l’année prochaine, pour permettre à Lucien de bien travailler.

- Si l’hypothèse Balotelli ne se fait pas, est-ce que l’hypothèse Ben Arfa pourrait être réactivée ?

Il faudrait poser la question à Paris. Je ne sais pas ce que compte faire Paris avec Hatem. Je ne sais pas non plus ce que compte faire Hatem pour la suite de sa carrière. Il a un très beau contrat à Paris. Vous connaissez notre budget, il n’a pas explosé. On est des gens raisonnables dans les prévisions budgétaires car notre parcours en Coupe d’Europe est pour l’instant très incertain. On aurait des certitudes, on ferait des gros efforts, mais là ce n’est pas le cas. Donc voilà, tous les sujets peuvent être regardés, mais ce n’est pas pour autant qu’ils vont se réaliser.

- Vous pensez que vous aurez bouclé votre recrutement avant le début de la reprise ?

Si on pouvait le boucler à 80 ou 90% à cette date, ce serait parfait. Mais est-ce qu’on y arrivera ? On va tout faire pour. Mais on ne fera pas n’importe quoi parce qu’on doit aller vite. Ce qui est sûr, c’est que plus tôt on donnera à Lucien l’équipe dont il a besoin, mieux on se portera car on sait qu’il sait très bien faire travailler son équipe et la faire progresser.




- Retour -








3e journee de Ligue 1
sam. 19/08/2017 à 20h


Nice - Guingamp : 2-0





  Ligue des Champions
mar. 22/08/2017 à 20h45



Pts J V N D Diff
 9.    Montpellier 4 3 1 1 1 0
 10.    Strasbourg 4 3 1 1 1 -1
 11.    Nice 3 3 1 0 2 0
 12.    Caen 3 3 1 0 2 0
 13.    Lille 3 3 1 0 2 -2



  [L1] 1re sam. 05/08 (20h) St-Etienne - Nice : 1 - 0
  [L1] 2e  ven. 11/08 (19h) Nice - Troyes : 1 - 2
  [C1] mer. 16/08 (20h45) Naples - Nice : 2 - 0
  [L1] 3e  sam. 19/08 (20h) Nice - Guingamp : 2 - 0
  [C1] mar. 22/08 (20h45) Nice - Naples
  [L1] 4e  sam. 26/08 (20h) Amiens - Nice
  [L1] 5e  sam. 09/09 (20h) Nice - Monaco