Accueil > Multimedia > Presse > Nice et l'Ajax Amsterdam se neutralisent


Presse :

Nice et l'Ajax Amsterdam se neutralisent
L'Equipe, le 26/07/2017 à 23h03

Dans un match équilibré, ni l'OGC Nice, ni l'Ajax Amsterdam n'ont réussi à l'emporter (1-1). La décision se fera la semaine prochaine à l'Amsterdam Arena.

Le match

Nice a joué une partition presque sans erreur. Mais à ce niveau-là, il en suffit d'une pour changer la tournure d'un match. D'abord timorés, les Aiglons ont ensuite déroulé. Contrairement à la Ligue Europa l'an passé, les hommes de Lucien Favre ont joué sans complexe.

Avec un jeu léché et alléchant, les Niçois ont déroulé face au vice-champion des Pays-Bas. Alors que les deux blocs tentaient de construire, les Azuréens ont réussi à être les plus dangereux grâce à un jeu rapide. Les coéquipiers d'un Jean-Michael Séri brillant ont été les plus en vue jusqu'à l'ouverture du score de Mario Balotelli (32e). L'Italien pousse au fond des filets une offrande du milieu de terrain ivoirien, concrétisant une domination évidente. Avant la pause, Valentin Eysseric aurait pu doubler la mise, mais sa frappe puissante n'est pas assez surprenante.

Mais tout a basculé au retour des vestiaires. Dès la reprise, sur un centre a priori anodin de Justin Kluivert, Yoan Cardinale repousse le ballon du poing, directement dans les pieds de Donny Van de Beek qui égalise. Un but qui a tout changé. Les Niçois n'ont plus réussi à se projeter. La confiance a changé de camp, la précision s'est envolée. Et dans cette situation, les Néerlandais ont récupéré la maîtrise du ballon. Yoan Cardinale est sollicité par des frappes lointaines de Lasse Schöne (54e) et Hakim Ziyech (77e). Davinson Sanchez s'est essayé à la tête, mais trouve la barre transversale du portier niçois (73e).

L'OGC Nice a été rincé par les efforts réalisés en première période et n'est pas passé pas loin de le payer. Le but d'André Onana s'est transformé en souvenir et Yoan Cardinale en gardien des espoirs niçois. Les combinaisons ajacides sont dangereuses, mais Cardi a eu le dernier mot devant Frenkie De Jong (86e) et Hakim Ziyech (89e). Le sursaut d'orgueil mené par Alassane Pléa échouera à quelques centimètres. Mais en préservant le nul, le troisième du dernier championnat de France a assuré l'essentiel.

Le joueur : Mario Balotelli, énervant mais efficace

Son attitude peut faire parler, mais Mario Balotelli répond toujours présent dans les évènements importants. D'abord agaçant, l'attaquant italien ensuite a prouvé qu'il était de la trempe des grands. Nonchalant pour commencer, il a fini par marquer. L'ancien joueur de Liverpool a commencé la rencontre avec le masque, il l'a terminé en montrant son meilleur visage. Buteur sur une offrande de Jean-Michael Séri, le joueur de 27 ans a fait preuve de disponibilité et de volonté jusqu'à sa sortie.

Le fait du match : l'erreur de Yoan Cardinale

A la 49e minute de jeu, les Ajacides tentent de faire le jeu. Justin Kluivert s'essaye au centre. Une tentative trop puissante. Et alors qu'il n'y a pas de danger immédiat, Yoan Cardinale repousse le ballon du poing. Une erreur. Le ballon arrive directement dans les pieds de Donny Van de Beek qui égalise. Le but néerlandais coupe l'élan niçois et redonne confiance à l'Ajax. Jusque-là dominateurs, les coéquipiers de Dante se liquéfient et laissent le ballon au finaliste de la dernière Ligue Europa. La différence entre avant et après l'égalisation a été saisissante.




- Retour -








Ligue Europa
jeu. 19/10/2017 à 19h


Nice - Lazio : 1-3

Résumé » Photos »



  10e journee de Ligue 1
dim. 22/10/2017 à 15h



Pts J V N D Diff
 12.    Angers 12 10 2 6 2 +2
 13.    Troyes 12 9 3 3 3 0
 14.    Nice 10 9 3 1 5 -2
 15.    Rennes 9 10 2 3 5 -3
 16.    Amiens 9 9 3 0 6 -6



  jeu. 28/09 (19h) Nice - Arnhem : 3 - 0
   8e  dim. 01/10 (21h) Nice - Marseille : 2 - 4
   9e  dim. 15/10 (17h) Montpellier - Nice : 2 - 0
  jeu. 19/10 (19h) Nice - Lazio : 1 - 3
   10e  dim. 22/10 (15h) Nice - Strasbourg
   11e  ven. 27/10 (20h45) PSG - Nice
  jeu. 02/11 (21h05) Lazio - Nice