Vous êtes ici : Accueil > Historique > Coupe des coupes 1997/1998


COUPE DES COUPES 1998

Nice - Slavia Prague : 2 - 2 (1-2)
8e de finale aller de la Coupe des Coupes 1997/1998

Le stade du Ray attendait un autre exploit des Aiglons en Coupe des coupes, comme ils l'avaient fait au tour précédent face aux Ecossais de Kilmarnoch. Ils ont dû se contenter du match nul (2-2)…
A Nice, Stade du Ray, le 23 octobre 1997
OGC Nice - Slavia Prague : 2 - 2 (1-2)
Arbitre : M. Redondo
Spectateurs : 14274
Buts pour Nice : Aulanier (6e sp, 78e)
Buts pour Prague : Vacha (15e, 36e)
Avertissements : Milinkovic (11e), Savini (60e) à Nice; Vlcek (19e), Hysky (29e), à Prague.
Les équipes
Nice :
Valencony, Rol, Kartalija, Angan, Aubame (Savini, 46e), Salimi (Stefano, 68e), Aulanier, Angibeaud, Milinkovic, Vignola (Pottier, 73e), Vandecasteele. Ent. : Sylvester Takac.
Kilmarnock: Stejskal, Asanin, Kozel, Hysky (Lerch, 71e), Vlcek, Ulich, Horvath, Lasota, Kuchar (Rehak, 74e), Vacha, Vagner (Pinjo, 83e). Ent. : Pavel Tobias.

Modeste club de deuxième division, l'OGC Nice a d'abord essuyé les plâtres, dominé par une équipe du Slavia de Prague bien plus fringuante que prévu. Le club tchèque n'avait-il pas laissé éclater sa joie à l'annonce du tirage au sort? Les joueurs de Sylvester Takac ont montré qu'ils n'étaient pas là par hasard. Lorsque Angibeaud se laisse tomber dans la surface de réparation pragoise, le hold-up est parfait, transformé comme à la parade par Aulanier (6e sp).

Mais Prague reprend vite la mesure d'un match heurté. Des attaques appuyées, qui vont s'avérer payantes par deux fois, signées Vacha, laissent Valencony, le gardien niçois, sur le carreau (15e et 36e).

Il faudra toute la détermination des Rouge et Noir pour profiter de la fatigue des Tchèques et reprendre espoir. Le déboulé sur l'aile d'Angibeaud sert parfaitement Aulanier qui égalise à 13 minutes de la fin. Assez pour que les équipiers de Vandecasteele retrouvent leur hargne. Juste de quoi mettre la marmite sous pression, et la garder chaude pour un match retour difficile à Prague dans quinze jours.

Au match retour, sur une pelouse assez consternante, la première mi-temps fut un festival d'intentions inabouties et très vite frustrantes. Il n'était pas dans le rôle des joueurs tchèques de prendre des risques et les Niçois, s'ils voulurent en prendre, n'y mettaient guère de moyens. Le Slavia s'est contenté de vivre des déchets dans le jeu de Nice, ce qui constituait un relief assez conséquent. En deuxième mi-temps les Niçois s'affirmèrent d'avantage et les Tchèques en furent moins serein. Ce qui ne suffit pas à faire un bon match. Mais enfin Nice s'est battu. Alors que Prague dominait, à la 75e minute, Vandecasteele reprenait magnifiquement de volée un centre d'Angibeaud et en voyait le ballon rebondir sous la transversale et finir dans le but. C'était inespéré et ça ne fit que cinq minutes d'illusion jusqu'à l'égalisation (1-1), sur un centre tendu. Prague s'est qualifié et Nice retourna aux rudes réalité du championnat de France de 2e division.

Les buts niçois :
1:0 Aulanier (6e sp), Angibeaud se laisse tomber dans la surface de réparation pragoise, comme il l'a fait souvent en L2. Penalty généreux transformé par Aulanier.
2:2 Aulanier (78e), Déboulé sur l'aile d'Angibeaud, qui sert parfaitement Aulanier qui égalise dans un trou de souris.


Le parcours niçois :
16e de finale :
OGC Nice - Kilmarnock (Ecosse) : 3 - 1 et 1 - 1

8e de finale :
OGC Nice - Slavia Prague (Republique Tchéque) : 2 - 2 et 1 - 1