118 connectés
Accueil > Multimedia > Presse > Les Aiglons sont prêts à reprendre leur envol



Presse :

Les Aiglons sont prêts à reprendre leur envol
Midi Libre, le 07/12/2003 à 14h26

Les retrouvailles avec Montpellier rappellent de bons souvenirs aux Niçois. Le 24 août 2002, en battant Montpellier (2/1), Nice s'offrait une incroyable belle.

L'escapade jubilatoire au sommet de la Ligue 1 allait même se poursuivre sur douze étapes du championnat pour le rescapé de la dernière minute dans le monde professionnel…

Quelle qu'en soit leur issue, les retrouvailles en cette fin de dimanche après-midi sur la pelouse du Ray n'ouvriront pas une perspective aussi royale. Mais elles présentent un enjeu sans doute plus important pour des Aiglons pratiquement dans les clous de leur précédent parcours (7 points de moins après quinze journées) mais logiquement débordés par des "gros" enfin ponctuels. Monaco (36 points), pétillant premier de la classe, comptait, après son succès nantais, sept longueurs d'avance sur le Nice 2002-2003, leader au même stade de la compétition avec 29 points.

Pour le groupe azuréen, pratiquement inchangé durant l'intersaison, l'heure n'est pas à la nostalgie. Mais au pragmatisme cher à Gernot Rohr.« On savait tous au début août que ce serait beaucoup plus difficile pour Nice et Guingamp, les deux équipes surprises de la saison passée. Je note que nous sommes huitièmes ex aequo, malgré un match de retard (Monaco-Nice remis en janvier). Or, nous avions terminé dixièmes au classement final en 2003. Ne me faites pas dire ce que je ne pense pas, il est évident que nous devons progresser encore dans le jeu. Mais je suis un homme réaliste qui laisse les rêves aux supporters. Le GYM, doté du dix-neuvième budget de Ligue 1, regarde avant tout son avance sur les relégables. »

Quant au partage des points (le 7e nul de la saison, le 4e à domicile) face à Metz (1/1) qui ne figurait vraiment pas dans le plan de route du GYM jusqu'à la trêve, le technicien franco-allemand préfère y voir un verre à demi-plein. Celui notamment d'une seconde période messine très consistante et génératrice d'occasions.« Il ne faudra pas renouveler nos 45 premières minutes lorraines mais prendre le jeu à notre compte, précise Lilian Laslandes. Les trois points sont indispensables pour rester dans la partie haute du tableau. Montpellier ne sera pas facile à jouer après la gifle du Mans. Il ne faut pas s'attendre à voir notre adversaire tendre l'autre joue. »

Laslandes, meilleur buteur en activité du championnat avec 106 buts, n'a plus marqué depuis le 27 septembre et le déplacement à Marseille (2/1) mais il ne s'affole pas. « C'est une mauvaise passe comme j'en ai déjà vécu au cours de ma carrière. J'essaie de la gérer au mieux et d'apporter ma pierre au collectif » affirme l'ex-international tout content de la résurrection après rupture des croisés de Christophe "Poussin" Meslin, auteur des 3 buts niçois en novembre et de la progression de Malek Cherrad.

« Nous avons des attaquants très adroits devant le but. Je ne suis absolument pas inquiet, assure le capitaine José Cobos. Ils finiront par être récompensés de leur gros boulot pour l'équipe. » Personne ne lâche sa part au chien en matière de récupération ou de replacement. Et si le GYM semble toujours aussi peu affectionner ses concurrents directs – nul au Mans (2/2) et face à Ajaccio (2/2) – que l'an passé, sans doute parce qu'il se retrouve confronté à un jeu "à la niçoise", il n'a rien perdu de son imperméabilité.

Intransigeant, il était au Ray. Intraitable, il demeure chez lui. Les Aiglons se passent le relais, au gré de blessures ou suspension toujours d'actualité, le bloc subsiste. « Cette solidité sera certainement éprouvée par les Montpelliérains auteurs de quatre victoires lors de leurs six derniers rendez-vous. Ils auront à cœur de ranger l'épisode du Mans au rayon des accidents de parcours, comme cela avait été notre cas après Lyon (5 / 0), souligne Rohr. Je note que si l'on met à part l'épisode de Gerland, nous n'avons concédé qu'un seul but lors des deux derniers mois. Il faudra s'appuyer sur cette rigueur en y ajoutant l'imagination et l'efficacité pour contrer un adversaire qui excelle à l'extérieur. Montpellier a du caractère et son attaque va vite. »






- Retour -







36e journee de Ligue 1
dim. 09/05/2021 à 15h


Nice - Brest : 3-2

Résumé » Vidéo »



  37e journee de Ligue 1
dim. 16/05/2021 à 21h



Pts J V N D Diff
 7.    Rennes 55 36 15 10 11 +11
 8.    Montpellier 50 36 13 11 12 -3
 9.    Nice 49 36 14 7 15 -2
 10.    Metz 46 36 12 10 14 -3
 11.    St-Etienne 45 36 12 9 15 -11



   32e  dim. 11/04 (15h) Nice - Reims : 0 - 0
   33e  dim. 18/04 (20h) Dijon - Nice : 2 - 0
   34e  dim. 25/04 (13h) Nice - Montpellier : 3 - 1
   35e  sam. 01/05 (21h) Lille - Nice : 2 - 0
   36e  dim. 09/05 (15h) Nice - Brest : 3 - 2
   37e  dim. 16/05 (21h) Nice - Strasbourg
   38e  dim. 23/05 (21h) Lyon - Nice