149 connectés
Accueil > Multimedia > Presse > Montpellier n'a pas eu droit à un Ray de lumière



Presse :

Montpellier n'a pas eu droit à un Ray de lumière
Midi Libre, le 08/12/2003 à 13h24

Troisième défaite de rang à l'extérieur. Les Héraultais sont dans le tunnel.

Ce ne fut certes pas le naufrage auquel on redouta un moment d'assister. Le final plein de tripes et de panache des Montpelliérains peut même leur laisser en bouche le goût amer des regrets à l'issue d'un match paradoxal où ils semblèrent longtemps à la rue physiquement, avant de finir mieux que leurs adversaires.

Et pourtant. En concédant, chose inédite cette saison, leur troisième défaite consécutive à l'extérieur (après Lens et Le Mans), les hommes de Bernardet rentrent un peu plus dans le rang. Cette fois, le doute ne semble plus permis. Montpellier se trouve bien dans le tunnel qui attend, à un moment ou un autre de la saison, chaque équipe aux moyens limités et au banc dégarni.

Les Héraultais payent à l'évidence les arriérés de la débauche d'énergie qui leur avait permis de s'extirper du bas du classement. Et l'addition était salée, hier à la pause : deux buts. Ajoutés aux quatre ramenés du Mans et aux trois concédés à Lens en moins d'une demi-heure, cela fait neuf à compter juste et bien.

Trop, bien sûr, et terriblement symptomatique d'une équipe présentant tous les signes de celle qui doute : retard dans les duels, manque de précision dans la dernière passe et de prise de risques à l'approche de la surface.

Il n'en fallait pas plus pour que Montpellier ait le profil idéal pour relancer, actuellement, les causes perdues. Après Lens, en plein doute à domicile, après Le Mans, à la recherche d'un match référence, c'est l'attaquant niçois Lilian Laslandes, muet depuis le 27 septembre, qui a trouvé, hier, la sortie de son tunnel.

Il avait certes fallu, auparavant, un magnifique coup-franc plongeant d'Everson pour débloquer la situation (20e). Mais la manière dont Meslin se joua de Gathuessi et de la défense centrale avant d'offrir le second but à son compère (35e), témoigne des lacunes actuelles des Héraultais sur le plan physique.

Comme quoi, il ne suffit pas de bâtir un mur pour protéger le coffre et se prémunir de toute agression. Le 3-5-2 mis en place par Gégé Bernardet était ainsi censé créer un bloc et reserrer les liens entre les lignes, avec Gathuessi et Assoumani au marquage, dans l'axe, Moullec et Robert dans les couloirs. La présence d'un trio de récupérateurs (Rouvière-Laigle-Mezague) n'aura pourtant pas suffi pour éviter de subir la loi d'un milieu de terrain niçois qui reste décidément l'un des plus durs à bouger de l'Hexagone. Les rentrées d'Everson et Pitau se seront, à ce niveau, avérées plus déterminantes que celles de Robert et Mezague. Appliqués mais encore timorés, les deux "minots" ne pouvaient apporter, dès hier, ce sang neuf que réclame pourtant l'état général du malade.

Car la deuxième mi-temps plus volontaire et convaincante des Montpelliérains ne changea pas grand-chose à l'affaire. Face à la meilleure défense de L1, n'ayant concédé que trois buts en huit matches au Stade du Ray, le handicap s'avéra insurmontable. Malgré les dribbles chaloupés et les coups de baguettes insistants de Geoffrey Doumeng, lancé dans la bataille. Malgré ce penalty tardif de Bamogo (84e), abattu dans la surface. Malgré cette volée de Rouvière, venant, à l'ultime seconde, mourir au ras du poteau gauche de Gregorini.

Il paraît que, dans le tunnel, même la chance vous abandonne.

Richard GOUGIS
Midi Libre







- Retour -







35e journee de Ligue 1
sam. 01/05/2021 à 21h


Lille - Nice : 2-0

Vidéo »



  36e journee de Ligue 1
dim. 09/05/2021 à 15h



Pts J V N D Diff
 7.    Rennes 54 34 15 9 10 +12
 8.    Montpellier 47 34 12 11 11 -3
 9.    Nice 46 35 13 7 15 -3
 10.    Metz 43 34 11 10 13 -4
 11.    Reims 41 34 9 14 11 -2



   32e  dim. 11/04 (15h) Nice - Reims : 0 - 0
   33e  dim. 18/04 (20h) Dijon - Nice : 2 - 0
   34e  dim. 25/04 (13h) Nice - Montpellier : 3 - 1
   35e  sam. 01/05 (21h) Lille - Nice : 2 - 0
   36e  dim. 09/05 (15h) Nice - Brest
   37e  dim. 16/05 (21h) Nice - Strasbourg
   38e  dim. 23/05 (21h) Lyon - Nice