144 connectés
Accueil > Multimedia > Presse > Les moulinois ont fait trembler Nice



Presse :

Les moulinois ont fait trembler Nice
La Montagne, le 04/01/2004 à 23h58

L'OGC Nice s'est qualifié en 16è de finale de la Coupe de France aux dépens de l'AS Moulins (0-1), hier soir, au stade Hector Rolland. Les moulinois ont malmené les azuréens, notamment en première mi-temps, faisant preuve de combativité. Mais, profitant d'une erreur défensive, le niçois Sammy Traoré a inscrit le but salvateur pour son équipe.

Les Moulinois sont sortis de la Coupe de France la tête haute, hier soir, sur leur pelouse du stade Hector-Rolland, en s'inclinant face à l'OGC Nice sur le score de 0-1.

Bien rentrés dans le match, les locaux prenaient le jeu à leur compte, mettant la défense adverse à rude épreuve. Mais, finalement, l'ASM se condamnait toute seule puisque, sur une faute défensive, les Bourbonnais ouvraient la voie royale au Niçois Traoré. Dès les premières touches de balle, l'OGC Nice faisait parler l'expérience, mais les Moulinois, au marquage, profitaient d'une erreur défensive pour récupérer le ballon par l'intermédiaire de Moreno, qui lançait Chartier sur le côté gauche.

Il fallait toute la classe de Cobos pour écarter le danger en corner (3e). Les Asémistes se montraient percutants en ce début de match. Sur une relance de la tête de Traoré, Cortambert, en embuscade à l'entrée de la surface de réparation, armait une frappe en demi-volée du gauche qui rasait la barre (5e).

Traoré du plat du pied

La première action sérieuse des visiteurs venait du côté droit avec un centre tendu de Traoré en direction de Cherrad, intercepté par le gardien moulinois Levet (7è). L'ASM continuait de mettre la pression sur les épaules des Azuréens avec lés percussions de Moreno.

A l'inverse, les Niçois paraissaient brouillons. Moreno, déchaîné, mettait le feu dans la défense adverse et Grégorini devait sortir en corner le tir croisé de l'avant-centre local (12è).

Les protégés de Gernot Rohr n'arrivaient pas à se sortir des mailles du filet tendu par les Bourbonnais.

Mais, contre le cours du jeu, et grâce à une erreur défensive moulinoise, Traoré, bien heureux de récupérer une balle imprécise de Ba, ouvrait le score du plat du pied (16è, 0-1).

Un' coup dur pour les locaux, qui ne baissaient pas la garde pour autant. Notamment la défense, qui réussissait à contrer la percée dans l'axe de Diakité (19è). Dès lors, les pensionnaires de L1 trouvaient leurs marques et accéléraient le rythme. Les coéquipiers du capitaine Georges se remettaient au travail et Moreno offrait une balle d'égalisation à Chartier... qui croisait trop son tir (26è).

Peu après, une tête piquée de Maronne était arrêtée par Grégorini sur sa ligne (31è). Moulins reprenait le jeu en main, mettant les Azuréens à l'amende pour de nombreuses fautes. Grégo
rini était de nouveau mis à contribution sur un coup franc puissant de Cortambert (33è). L'ASM poussait fort, mais butait sur la défense visiteuse. Cherrad et Ba donnaient aussi des sueurs froides au stade Hector-Rolland à deux reprises (36è, 43è).

En réponse, les percées bourbonnaises se faisaient de plus en plus virulentes et Grégorjni stoppait encore un tir à bout portant de Moreno (45è+ 2).

Moulins retrouve des couleurs

Au retour des vestiaires, Levet sortait en corner un coup franc puissant de Diakité (47e). Le jeu moulinois était plus tendre qu'en première mi-temps, gêné par une position plus haute de l'OGC Nice. Moulins retrouvait des couleurs après un changement tactique plus offensif et Grégorini était sauvé à plusieurs reprises par ses défenseurs sous le feu des tirs locaux.

La rencontre baissait d'intensité, même si Moulins continuait de mettre en danger Nice en tentant d'égaliser.

Meslin s'essayait bien à une frappe, mais elle était stoppée . par le capitaine asémiste Georges (81è). Une minute plus tard, parti à la limite du hors jeu, Meslin trouvait Levet sur sa trajectoire, tout comme Pitau (83è).

Chartier avait le destin de l'ASM entre ses pieds et, sur une frappe tendue partie tel un obus, donnait des sueurs froides à Nice, Grégorini détournant le ballon sur sa ligne (90è + 4), au grand désespoir des 3.700 spectateurs moulinois.

Alexandre CHATENET
La Montagne







- Retour -







36e journee de Ligue 1
dim. 09/05/2021 à 15h


Nice - Brest : 3-2

Résumé » Vidéo »



  37e journee de Ligue 1
dim. 16/05/2021 à 21h



Pts J V N D Diff
 7.    Rennes 55 36 15 10 11 +11
 8.    Montpellier 50 36 13 11 12 -3
 9.    Nice 49 36 14 7 15 -2
 10.    Metz 46 36 12 10 14 -3
 11.    St-Etienne 45 36 12 9 15 -11



   32e  dim. 11/04 (15h) Nice - Reims : 0 - 0
   33e  dim. 18/04 (20h) Dijon - Nice : 2 - 0
   34e  dim. 25/04 (13h) Nice - Montpellier : 3 - 1
   35e  sam. 01/05 (21h) Lille - Nice : 2 - 0
   36e  dim. 09/05 (15h) Nice - Brest : 3 - 2
   37e  dim. 16/05 (21h) Nice - Strasbourg
   38e  dim. 23/05 (21h) Lyon - Nice