143 connectés
Accueil > Multimedia > Presse > Les Lionceaux se cassent les dents sur les Aiglons



Presse :

Les Lionceaux se cassent les dents sur les Aiglons
Football365, le 10/01/2004 à 23h16

Samedi, Nice était venu pour obtenir le nul. Grâce à une remarquable organisation défensive, les Azuréens ont obtenu ce qu’ils cherchaient face à des Sochaliens qui n’ont jamais trouvé la solution, butant pendant 90 minutes sur Grégorini et ses hommes.

Dans les coulisses du stade Gerland
- Si Philippe Leonard était bien sur le banc du côté niçois, l’autre recrue hivernale, Marco Simone, lui n’était pas encore qualifié. Il n’a donc pas fait le déplacement.

- Teddy Richert encore indisponible, c’est le gardien ivoirien Gérard Gnanhouan qui gardait la cage sochalienne samedi soir. Aligné jusque-là à huit reprises, il présente un bilan quasi parfait. Malgré sept buts encaissés, il totalisait avant Nice sept victoires et un nul en championnat.

- Jean-Claude Plessis a déclaré sur Superstades à la pause qu’il souhaitait conserver Mickaël Pagis malgré « son coup de blues » dû à son statut de remplaçant. Il a également dit qu’il fallait faire avec la décision de Santos de jouer la CAN avec la Tunisie.

Les faits du match
29eme minute
Action de Sylvain Monsoreau côté gauche qui amène rapidement le danger, il centre pour la tête piquée de Mickaël Isabey. La tentative du milieu sochalien tutoie le poteau gauche de Gregorini, battu.

64eme minute
Cinq minutes après que Frau ait manqué de peu la cible en contre, Isabey rate une tête alors que la défense l’avait oublié au point de penalty. La pression ne se relâche pas, puisqu’Oruma enchaîne par une belle frappe qui oblige Grégorini à une parade aussi difficile que spectaculaire.

75eme minute
Coup-franc de Pedretti pour Diawara qui marque du pied, mais le but est refusé pour une faute du Sénégalais sur Eric Roy juste avant.

Jeu et joueurs
Le jeu
Les Niçois étaient venus pour contrer Sochaux. Très bien organisés derrière, les Sudistes ont joué au hérisson laissant le seul Cherrad en pointe. Gênés par l’excellent marquage azuréen, les Lionceaux se sont cassés les dents sur des Aiglons dotés d’une solide carapace. L’OGC Nice a obtenu ce qu’il voulait avec une belle science défensive. Il faut parfois savoir souligner cet aspect du jeu, même si cela ne donne pas énormément de spectacle.

Les Sochaliens
Face à la défense niçoise, les attaquants sochaliens ont été en difficultés. Heureusement le milieu de terrain a été plus en vue, à l’image d’un ISABEY hélas malheureux devant le but, d’un ORUMA ou d’un PEDRETTI. On a aussi vu un actif MONSOREAU dans son couloir gauche. Pour le reste, le jeu niçois a tué les velléités des Sochaliens.

Les Niçois
Derrière une excellente défense et un très bon ABARDONADO, GREGORINI a fait ce qu’il fallait pour garder sa cage inviolée sur des essais de Pedretti, Isabey, Oruma ou Frau. Les autres niçois ont bien bloqué leurs adversaires. Mention spéciale pour CHERRAD. Abandonné seul devant, il ne s’est jamais découragé, gênant les relances adverses.

Luis GARCIA
Football365







- Retour -







36e journee de Ligue 1
dim. 09/05/2021 à 15h


Nice - Brest : 3-2

Résumé » Vidéo »



  37e journee de Ligue 1
dim. 16/05/2021 à 21h



Pts J V N D Diff
 7.    Rennes 55 36 15 10 11 +11
 8.    Montpellier 50 36 13 11 12 -3
 9.    Nice 49 36 14 7 15 -2
 10.    Metz 46 36 12 10 14 -3
 11.    St-Etienne 45 36 12 9 15 -11



   32e  dim. 11/04 (15h) Nice - Reims : 0 - 0
   33e  dim. 18/04 (20h) Dijon - Nice : 2 - 0
   34e  dim. 25/04 (13h) Nice - Montpellier : 3 - 1
   35e  sam. 01/05 (21h) Lille - Nice : 2 - 0
   36e  dim. 09/05 (15h) Nice - Brest : 3 - 2
   37e  dim. 16/05 (21h) Nice - Strasbourg
   38e  dim. 23/05 (21h) Lyon - Nice