143 connectés
Accueil > Multimedia > Presse > Le Mans joue les trouble-fêtes



Presse :

Le Mans joue les trouble-fêtes
Football365, le 17/01/2004 à 23h40

La fête souhaitée par tout le stade du Ray pour les débuts niçois de Marco Simone a été gâchée par une belle équipe du Mans, victorieuse pour la première fois de la saison en déplacement. Les Azuréens, pourtant invaincus chez eux depuis le début du championnat, enregistrent leur deuxième revers de la semaine.

Dans les coulisses du stade de Ray
- Tous les regards étaient bien entendu tournés vers Marco Simone pour son grand retour en Ligue 1. Titulaire au sein de l’attaque azuréenne, le buteur italien n’avait plus évolué en championnat de France depuis le 8 Novembre 2002 et un dernier match avec Monaco face… à Nice.

- Suite à la blessure de Philippe Celdran, Thierry Goudet a offert sa première titularisation de la saison à Cedric Liabeuf dans le couloir gauche de l’attaque sarthoise.

- Les deux formations présentes au stade du Ray ont été comme beaucoup de leurs consœurs amputées d’éléments importants partis disputer le Coupe d’Afrique des Nations. C’est le cas des Niçois Traoré, Cherrad et Kamudimba, et du Manceau Molefe.

Les faits du match
9eme minute
Georges Ba hérite du ballon au point de penalty manceau sur un corner mal dégagé par la défense adverse, mais sa frappe sans contrôle passe de très peu à gauche de la cage de Bedenik.

11eme minute
Cousin, bien lancé en profondeur par D’Amico, frappe en force sur Damien Gregorini qui parvient à dévier le ballon en corner d’un joli réflexe.

40eme minute (0-1)
Coup-franc excentré sur la gauche frappé par Fanchone. Dan Eggen saute plus haut que tout le monde mais manque le ballon qui atterrit finalement sur la tête de Cousin au second poteau. Libre de tout marquage, le buteur manceau catapulte le cuir au fond des filets !

46eme minute
Pancho Abardonado trompe Bedenik de volée sur un corner au second poteau, mais voit le capitaine sarthois Laurent Bonnart sauver son équipe en dégageant le ballon sur sa ligne de but.

50eme minute
Enorme occasion pour Georges Ba qui élimine Domoraud en puissance dans la surface mais croise trop sa frappe devant le portier manceau Bedenik et manque le cadre.

Jeu et joueurs
Le jeu
Si l’on craignait légitimement que les efforts fournis par les deux équipes en Coupe de la Ligue cette semaine se ressentent dans leurs prestations pour cette rencontre, il faut bien constater à l’issue de cette belle opposition qu’il n’en a rien été. Les formations niçoises et mancelles ont disputé cette rencontre tambours battants, avec un engagement total, souvent à la limite du régulier. Et au cours de cette rude bataille, les Aiglons se sont cassés les dents sur un bloc collectif sarthois bien en place, qui n’a pas hésité à jouer chaque opportunité de contre à fond. C’est d’ailleurs sur l’une d’elles que les hommes de Thierry Goudet ont obtenu le coup-franc que Daniel Cousin a converti en but.

Les Niçois
Privé de ses habituels titulaire, Gernot Rohr a fait le pari d’aligner BA et SIMONE en attaque. Le premier s’est montré généreux et puissant, mais bien maladroit dans le dernier geste alors que le buteur italien, malgré quelques gestes de classe, n’a pas encore le niveau physiquement. Il a d’ailleurs été remplacé en seconde période par un MESLIN bien plus en jambes. SCOTTO et VARRAULT ont eux parfaitement occupé leurs couloirs alors que PITAU et ROY n’ont pas eu leur rendement habituel dans l’entrejeu. Derrière la charnière centrale COBOS – ABARDONADO a parfois eu du mal à contenir les percées des attaquants manceaux.

Les Manceaux
Alors que BEDENIK a confirmé dans ses buts son excellent début de saison, Thierry Goudet a peut-être trouvé sa défense centrale… La paire formée par EGGEN et FISCHER a en effet été remarquable ce soir, aussi bien dans les airs qu’au sol. Le retour en forme du géant norvégien fait du bien à sa formation. L’ancien lillois D’AMICO a une nouvelle fois montré qu’il était un gagneur. Son duel argentino-brésilien avec le niçois EVERSON, un autre sacré bagarreur, a connu quelques sommets sur la pelouse, sans jamais aller trop loin. Pour sa première titularisation, LIABEUF a parfaitement justifié le choix de son entraîneur en participant généreusement au pressing et en plaçant quelques accélérations déroutantes. Enfin, COUSIN semble redevenir le buteur qui a fait trembler la Ligue 2 la saison passée. Ses prises de balle, sa qualité physique et son huitième but de la saison ont fait passer une bien mauvaise soirée à ses gardes du corps.

Benjamin CABOT
Football365







- Retour -







36e journee de Ligue 1
dim. 09/05/2021 à 15h


Nice - Brest : 3-2

Résumé » Vidéo »



  37e journee de Ligue 1
dim. 16/05/2021 à 21h



Pts J V N D Diff
 7.    Rennes 55 36 15 10 11 +11
 8.    Montpellier 50 36 13 11 12 -3
 9.    Nice 49 36 14 7 15 -2
 10.    Metz 46 36 12 10 14 -3
 11.    St-Etienne 45 36 12 9 15 -11



   32e  dim. 11/04 (15h) Nice - Reims : 0 - 0
   33e  dim. 18/04 (20h) Dijon - Nice : 2 - 0
   34e  dim. 25/04 (13h) Nice - Montpellier : 3 - 1
   35e  sam. 01/05 (21h) Lille - Nice : 2 - 0
   36e  dim. 09/05 (15h) Nice - Brest : 3 - 2
   37e  dim. 16/05 (21h) Nice - Strasbourg
   38e  dim. 23/05 (21h) Lyon - Nice