145 connectés
Accueil > Multimedia > Presse > Simone de nouveau d'attaque



Presse :

Simone de nouveau d'attaque
AFP, le 19/01/2004 à 18h59

Après quatorze mois d'oisiveté forcée puis de chômage réel, l'attaquant italien Marco Simone a renoué samedi lors du match Nice-Le Mans (0-1) l'écheveau d'une histoire interrompue au même endroit le 8 novembre 2002 sous le maillot monégasque à l'occasion d'un derby remporté par les Aiglons (1-0).

A l'OGC Nice, une entreprise pourtant habituée à recycler les talents oubliés ou perdus, ce retour paraît du coup singulier. Peut-être même "sans précédent", selon Simone.

Pour un attaquant de 35 ans, en effet, cette longue absence constitue un sacré bail. Pas aux yeux de l'entraîneur Gernot Rohr, principal artisan de l'engagement pour 6 mois de l'ancien international transalpin.

"Marco est l'unique satisfaction de la soirée mancelle. Il a dévoilé ce qu'il pourra apporter à un bloc solide et solidaire en terme de technicité et de créativité, une fois les automatismes et la condition trouvés", souligne le technicien franco-allemand.

Un mois de préparation, c'est également ce que réclame l'élégant italien qui a longtemps trompé son ennui sur les parcours de golf ou avec son ancien club du Milan AC.

"Physiquement, je manque encore de tout, mais les sensations sont bonnes. Je suis assez fier de mon retour à la compétition après une si longue parenthèse", lance le néo-niçois.

Une satisfaction personnelle gâchée par la fin de 10 mois d'invincibilité de Nice à domicile. "Ca fait mal au coeur, car ce groupe est formidable et ne mérite pas ce qui lui arrive. Je voudrais tant lui apporter davantage", dit celui qui a privilégié la chaleur humaine de l'OGCN au riche Qatar pour son ultime défi sportif.

"Une certaine personne"...

Que la dernière recrue niçoise ait mal vécu sa mise à l'écart par le coach de Monaco Didier Deschamps, puis la résiliation, l'été dernier, de son contrat avec l'ASM, est une évidence. "Je ne voulais pas terminer ainsi. La carrière d'un footballeur doit s'achever sur le terrain", répète-t-il à l'envi.

Mais sa destination n'a pas été dictée par la perspective du double affrontement avec Monaco en L1, dont la première manche, au stade Louis-II ce mercredi en match en retard de la 16e journée. "Je ne suis pas un kamikaze. Et je n'ai rien à prouver à personne, si ce n'est à moi", réplique l'Italien, faisant part de nombreux encouragements venus de la Principauté avant son retour à la L1.

Sacré quatre fois champion d'Italie avec le Milan AC (92, 93, 94, 96) et une fois champion de France avec Monaco (2000), Simone refuse d'évoquer son différend passé avec "une certaine personne", Deschamps, dont il ne cite jamais le nom, mais reconnaît que le derby ne le laisse pas indifférent.

"Bien sûr, je rêve de marquer un but au pied du rocher. C'est un match particulier mais certainement pas celui de ma vie. L'urgence, aujourd'hui, c'est d'aider mon équipe à se relancer", affirme-t-il. L'an passé, les Aiglons, vainqueurs à deux reprises, avaient coupé la route du titre à Monaco. "L'ASM est techniquement beaucoup plus fort que nous. Mais nous répondrons physiquement et mentalement", promet-il.






- Retour -







36e journee de Ligue 1
dim. 09/05/2021 à 15h


Nice - Brest : 3-2

Résumé » Vidéo »



  37e journee de Ligue 1
dim. 16/05/2021 à 21h



Pts J V N D Diff
 7.    Rennes 55 36 15 10 11 +11
 8.    Montpellier 50 36 13 11 12 -3
 9.    Nice 49 36 14 7 15 -2
 10.    Metz 46 36 12 10 14 -3
 11.    St-Etienne 45 36 12 9 15 -11



   32e  dim. 11/04 (15h) Nice - Reims : 0 - 0
   33e  dim. 18/04 (20h) Dijon - Nice : 2 - 0
   34e  dim. 25/04 (13h) Nice - Montpellier : 3 - 1
   35e  sam. 01/05 (21h) Lille - Nice : 2 - 0
   36e  dim. 09/05 (15h) Nice - Brest : 3 - 2
   37e  dim. 16/05 (21h) Nice - Strasbourg
   38e  dim. 23/05 (21h) Lyon - Nice