215 connectés
Accueil > Multimedia > Interviews > Galtier veut de meilleures entames


Interviews :

Galtier veut de meilleures entames
L'Equipe, le 25/11/2021 à 15h13

L'entraîneur niçois, Christophe Galtier, souhaite que son équipe ait plus de personnalité pour éviter des premières périodes difficiles, qui l'obligent à renverser les matches.

- Quel est votre regard sur le jet de bouteille dont a été victime Dimitri Payet, dimanche dernier à Lyon ?

Il faut élever le débat, ne pas s'arrêter aux déclarations des uns et des autres. On a une personne qui a agressé un joueur. Cette personne-là, c'est un délinquant. Après, savoir quelles seront les conséquences pour le club... Personne n'est à l'abri de cela. Je me souviens, quand c'est arrivé chez nous (contre l'OM aussi, le 22 août), il y a eu beaucoup de commentaires. Mais cela peut arriver chez tout le monde, avec le meilleur service de sécurité. Est-ce qu'il faut mettre des filets pour éviter des projectiles, créer des stades avec des filets partout et on joue dans une cage ? Non. Il doit y avoir une prise de conscience de tout le monde sur comment on doit faire pour que ça ne se reproduise plus.

Il y a eu des problèmes en Angleterre il y a trente ans, et ils sont arrivés à nettoyer les stades. Car il s'agit de nettoyer les tribunes. Ce n'est pas la faute des clubs si des gens achètent des places et se comportent comme des délinquants. Ils doivent être sanctionnés comme des délinquants. Que le match soit arrêté, c'est normal. Il ne doit pas y avoir deux minutes de discussion, on arrête. Comment on fait pour nettoyer les tribunes ? En Angleterre, il y a eu une sélection par le prix, je ne le souhaite pas. Ce spectacle doit rester populaire, et on doit pouvoir y assister en famille, en étant en sécurité. Il faut taper très fort sur les gens qui se comportent mal, et ne pas attendre que l'objet arrive sur le joueur. On ne doit pas fermer les yeux quand l'objet arrive sur le terrain.

- Vous avez connu à Clermont une première période encore difficile, avant de l'emporter en fin de match (2-1). Comment l'expliquez-vous ?

Il y a la qualité de l'adversaire, je savais que Clermont était difficile à jouer. On a été très sérieux dans la préparation du match mais on s'est souvent trompé dans l'utilisation du ballon, avec beaucoup de déchet technique, très peu de courses, peu d'intensité, pas de réaction à la perte. On a fait une heure de jeu très mauvaise et si Clermont avait été plus adroit, on aurait pu perdre. Notre équipe a des points forts mais aussi cette faiblesse, dans des périodes de match, à refuser la difficulté. Pour attaquer, il faut avoir de la personnalité, aller mettre le nez dans des défenses très athlétiques, proposer des courses gratuites qui vont servir aux partenaires, pour étirer le bloc adverse, et être récompensé à la longue.

Nous, on pense que ça va venir, mais ça ne vient pas sans rien. A chaque fois qu'on a pu renverser les situations, c'est qu'on a fourni plus d'efforts. En matière de personnalité, il faut qu'on soit beaucoup plus dur et ne pas attendre d'être dos au mur. On doit vouloir faire mal à l'adversaire sur la totalité du match, à travers les efforts qu'on lui impose.

- Nice a toujours la meilleure défense de L1 mais a encaissé au moins un but lors des sept dernières journées...

C'est la vérité. Et sur cinq matches où on n'a pas pris de but, on l'a emporté quatre fois. Vous vous êtes sécurisés défensivement, vous voulez vous améliorer offensivement et vous en oubliez ce qui a été votre point fort. C'est un rappel permanent que l'on doit avoir. Ces derniers temps, nos axes de travail sont plus haut, sur les côtés, en oubliant ce que nous étions à l'entame du Championnat.

- Comment gérer le grand écart entre la réception de Metz samedi et le déplacement à Paris, mercredi ?

Déjà, je vais voir Metz. Paris est toujours à part dans une saison. C'est une affiche, c'est toujours quelque chose d'aller au Parc, pour jouer contre des joueurs très talentueux. Mais on a un match difficile contre Metz, et si on est comme à Clermont pendant une heure, on aura de très grosses difficultés, ce sera une grande désillusion. Il faudra avoir beaucoup de personnalité pour attaquer en nombre et trouver le juste équilibre car Metz a cette capacité à contrer et faire mal.






- Retour -






17e journee de Ligue 1
dim. 05/12/2021 à 17h


Nice - Strasbourg : 0-3

Résumé » Vidéo »



  18e journee de Ligue 1
dim. 12/12/2021 à 15h



Pts J V N D Diff
 2.    Rennes 31 17 9 4 4 +18
 3.    Marseille 29 16 8 5 3 +9
 4.    Nice 27 17 8 4 5 +10
 5.    Lens 27 17 7 6 4 +7
 6.    Strasbourg 26 17 7 5 5 +12



   14e  dim. 21/11 (17h) Clermont - Nice : 1 - 2
   15e  sam. 27/11 (21h) Nice - Metz : 0 - 1
   16e  mer. 01/12 (20h) PSG - Nice : 0 - 0
   17e  dim. 05/12 (17h) Nice - Strasbourg : 0 - 3
   18e  dim. 12/12 (15h) Rennes - Nice
   19e  mer. 22/12 (20h) Nice - Lens
   20e  dim. 09/01 (20h) Brest - Nice