133 connectés
Accueil > Multimedia > Presse > Nice, bête toujours aussi noire pour Monaco



Presse :

Nice, bête toujours aussi noire pour Monaco
AFP, le 22/01/2004 à 16h05

L'égalisation niçoise à Monaco (1-1), mercredi, à la toute dernière seconde du match en retard de la 16e journée de L1 de football, a sapé le moral des hommes de Didier Deschamps, et a relancé l'intérêt du Championnat.

"Prendre ce but à la 97e ou 98e minute (cinq minutes de temps additionnel avaient été annoncées par le quatrième arbitre) est regrettable, expliquait Deschamps. Les joueurs sont déçus. A 10 contre 11, on avait, en contre, des opportunités de tuer le match."

C'est que Nice a su mettre une pression physique intense en fin de rencontre. Gernot Rohr en est fier. "On a eu le mérite d'y croire jusqu'au bout, se félicitait-il. Mais provoquer un tel penalty en toute fin de match quand on mène 1-0 à domicile prouve que cette équipe n'est pas tout à fait solide nerveusement et qu'elle n'est pas totalement en confiance."

"Le titre n'est pas tout à fait joué. On a peut-être rendu service au football français", poursuivait l'entraîneur des Aiglons, qui a peu goûté à "ce qui s'est passé autour du match", et notamment la réserve posée par Monaco sur la qualification de Léonard et Simone.

Au lendemain de ce que Patrice Evra, exclu pour une faute sur son ami "Poussin Meslin", continuait machinalement de qualifier de "défaite", les Monégasques retrouvaient la parole. Mercredi, aucun joueur n'avait souhaité s'exprimer.

Squillaci: "je m'en veux"

"On s'attendait à ce type de match, avouait le jeune défenseur monégasque. Nice a joué à l'image de son entraîneur quand il était joueur. Personnellement, c'est la première exclusion de ma carrière. Ca fait mal mais c'est une nouvelle expérience. Il nous reste huit points d'avance et cela va nous donner la rage pour affronter Paris."

Plus vindicatif, Ludovic Giuly lançait: "Moi, je joue le Championnat sur 38 matches. Pour eux, il n'y a que deux matches qui comptent dans la saison. Même Marseille ne prend pas autant de coups contre Nice."

Incriminé sur l'égalisation niçoise après sa main dans la surface, le défenseur central Sébastien Squillaci s'expliquait: "Je suis déséquilibré et ma main n'était pas volontaire. Mais il ne fallait pas la faire à ce moment et à cet endroit-là. D'ailleurs, les conséquences sont les mêmes. Je suis déçu pour le groupe, je m'en veux mais cela va m'aider à rebondir".

A Nice, l'ambiance était différente. Heureux du coup réalisé, Marco Simone évoquait un nul "qui fait du bien au moral" et Philippe Léonard "un état d'esprit remarquable".

Une fois de plus, depuis son retour parmi l'élite (deux victoires et un nul), Nice a mis à terre son voisin monégasque. Le déplacement de l'ASM à Valenciennes, dimanche en Coupe de France, et surtout la réception, vendredi prochain, du Paris SG diagnostiqueront réellement l'impact du choc.






- Retour -







36e journee de Ligue 1
dim. 09/05/2021 à 15h


Nice - Brest : 3-2

Résumé » Vidéo »



  37e journee de Ligue 1
dim. 16/05/2021 à 21h



Pts J V N D Diff
 7.    Rennes 55 36 15 10 11 +11
 8.    Montpellier 50 36 13 11 12 -3
 9.    Nice 49 36 14 7 15 -2
 10.    Metz 46 36 12 10 14 -3
 11.    St-Etienne 45 36 12 9 15 -11



   32e  dim. 11/04 (15h) Nice - Reims : 0 - 0
   33e  dim. 18/04 (20h) Dijon - Nice : 2 - 0
   34e  dim. 25/04 (13h) Nice - Montpellier : 3 - 1
   35e  sam. 01/05 (21h) Lille - Nice : 2 - 0
   36e  dim. 09/05 (15h) Nice - Brest : 3 - 2
   37e  dim. 16/05 (21h) Nice - Strasbourg
   38e  dim. 23/05 (21h) Lyon - Nice