90 connectés
Accueil > Actualité > Frappart a encore frappé


Actualité :

Frappart a encore frappé
Ogcnissa.com, le 09/05/2022 à 14h08

Déjà guère appréciée des supporters niçois, l'arbitre Stéphanie Frappart s'est encore faite remarquer lors de la finale de la Coupe de France, en accordant notamment le penalty litigieux qui a permis à Nantes de gagner l'édition 2022.

C’est peu dire que du côté de Nice, on n’avait pas compris la désignation de Stéphanie Frappart pour arbitrer la finale de la coupe de France, la seule femme qui officie en Ligue 1 ayant eu des « soucis » avec Christophe Galtier et le Gym à deux reprises cette saison en championnat avec des expulsions plus que grotesques et injustes de Morgan Schneiderlin à Brest et celles de Dante Bonfim et Justin Kluivert à Strasbourg. Avec l'appuie de la VAR, cela rendait ces décisions encore plus scandaleuses.

Christophe Galtier avait voulu apaiser les tensions en disant en conférence de presse que « si elle a été nommée, c’est que tout le monde lui fait confiance. Une finale est un match très particulier : la direction des arbitres et la Fédération considèrent qu’elle est capable de tenir ce match, et j’en suis convaincu. Je ne pense pas qu’on ait fait un choix politique, pour mettre une femme. Je pense que la décision a été prise pour un choix purement professionnel. »

Mais c’était presque écrit d’avance que les choses ne se passeraient pas comme il faut. Dès le début du match, sur un ballon dans la surface pour les niçois, Andy Delort prenait un coup de coude dans la tête et son adversaire touchait ensuite le ballon de la main. Mme Frappart sifflait bien curieusement une faute de l'attaquant niçois alors qu'il n'y a eu jamais aucun contact au préalable entre les deux joueurs. La VAR restait muette.


Et c'est ainsi, que tout le long du match, un arbitrage à sens unique a commencé. A chaque contact, les nantais se jetaient au sol pour obtenir des coups francs, alors que les mêmes actions côté niçois ne débouchaient sur rien. Et c’est finalement sur un penalty assez scandaleux, consécutif à une main d’Hicham Boudaoui suite à un centre à bout portant dans la surface, que Ludovic Blas marquait le but victorieux des Canaris. Jusqu'au bout des arrêts de jeu, l'arbitre était sans pitié avec les niçois. Un début de bagarre générale, qui durait de longues minutes, n'était pas pris en compte par la femme en noir, qui sifflait la fin du match au bout des 4 minutes de temps additionnel initialement prévues. Incompréhensible...

Sur les réseaux sociaux, la polémique a vite pris de l'ampleur. « Si les instances du football français veulent vraiment mettre en avant la mixité… que des femmes compétentes arbitrent rapidement en Ligue 1. Madame Frappart fait un mal fou à la cause, un mal fou à l’arbitrage français… Que les instances se réveillent », a par exemple lancé l'influenceur Mohamed Toubacher-Ter, tandis que le journaliste Florian Gazan n'était pas plus tendre avec l'arbitre de la finale : « Non pas un penalty comme ça dans cette finale super agréable jusque là. Marre de ces décisions arbitraires sur des mains à bout portant ! Pas merci Mme Frappart ».

L'équipe du Canal Football Club a donné son avis sur le pénalty accordé au FC Nantes


D'autres faisaient de Stéphanie Frappart le meilleur Canari de la saison 2021-2022.


Sur France 2, Eric Roy, consultant pour cette finale, était sans pitié avec l'arbitre, alors qu'il est pourtant en froid avec l'OGC Nice depuis qu'il a été viré de son poste de Directeur Sportif en 2013.

À son retour au vestiaire, Madame Frappart s'est dite très satisfaite de sa prestation qualifiée aussi de "remarquable" par la Fédération Française de Football (FFF). Sans commentaire...






- Retour -






37e journee de Ligue 1
sam. 14/05/2022 à 21h


Nice - Lille : 1-3

Résumé » Vidéo »



  38e journee de Ligue 1
sam. 21/05/2022 à 21h



Pts J V N D Diff
 4.    Rennes 65 37 20 5 12 +42
 5.    Strasbourg 63 37 17 12 8 +21
 6.    Nice 63 37 19 7 11 +15
 7.    Lens 61 37 17 10 10 +14
 8.    Lyon 58 37 16 11 10 +14



   33e  mer. 20/04 (19h) Monaco - Nice : 1 - 0
   34e  dim. 24/04 (15h) Nice - Troyes : 1 - 0
   35e  dim. 01/05 (17h05) Bordeaux - Nice : 0 - 1
  sam. 07/05 (21h) Nice - Nantes : 0 - 1
   36e  mer. 11/05 (19h) Nice - St-Etienne : 4 - 2
   37e  sam. 14/05 (21h) Nice - Lille : 1 - 3
   38e  sam. 21/05 (21h) Reims - Nice