115 connectés
Accueil > Multimedia > Presse > Andy Delort, quel gâchis !


Presse :

Andy Delort, quel gâchis !

France Bleu Azur, le 23/01/2023 à 12h30

Comme souvent avec lui, l’aventure a été exaltante et la fin exaspérante. Lancé dans un bras de fer pour quitter l'OGC Nice cet hiver, Andy Delort est en train de gâcher un mariage qui semblait fait pour durer. Les torts sont partagés.

D'un côté un buteur qui cherche un terrain pour s'exprimer et un club qui le reconnait à sa juste valeur. De l'autre, une équipe inoffensive depuis de trop longues semaines et qui cherche un attaquant à tout prix. Voilà la situation ubuesque dans laquelle se trouvent Delort et le Gym, fâchés après s’être adorés.

L’histoire on la connaît. Meilleur buteur la saison passée (20 réalisations toutes compétitions confondues), sauveur à de nombreuses reprises du Gym sous Galtier et encore sous Favre en début de saison, Delort attendait d’être récompensé de son investissement et voulait être reconnu à la hauteur de son statut. Financièrement mais pas seulement. Comme lui avait promis le club, l'international algérien attendait une revalorisation et une place centrale dans le projet. Il n’a eu ni l’un ni l’autre et aujourd’hui il se sent trahi, au point de sécher l’entraînement depuis presque une semaine.

Les histoires d'amour finissent mal en général avec Delort

Parti à Nantes le week-end dernier, Delort ne reviendra pas à Nice. Il veut signer chez les Canaris et cette volonté illustre aussi l’état d’esprit de celui qui donne de l’importance à la parole donnée. Pas de destination exotique pour signer un contrat lucratif. Pas non plus de pallier sportif franchi en rejoignant le 13e de Ligue 1. Simplement l'envie de quitter à tout prix un environnement dans lequel il ne se sent plus à sa place. Après avoir encouragé l'Algérie sur les réseaux sociaux pendant que le Gym prenait l'eau au Puy-en-Velay, Delort a profité de la signature à Nantes de Florent Mollet pour partager une photo où on voit les deux joueurs côte à côte à l'époque de Montpellier.

Des pierres jetées dans le jardin rouge et noir, qui semblait pourtant taillé pour lui. Delort a la panoplie du porte-étendard idéal. Personnage sincère et entier, il s'était rapidement mis les supporters dans la poche. " C'est un filou, mais malgré tout, oui je l'adore, il est Niçois Andy Delort ", chantaient les amoureux du Gym la saison dernière. Les histoires d'amour finissent mal, en général, avec le numéro 7. Et si le club veut tourner la page et a ciblé son remplaçant, cette mauvaise gestion du cas Delort va coûter cher. L'OGC Nice serait prêt à claquer 20 millions sur Terem Moffi le Merlu. Alors qu'il avait un Aiglon capable de claquer 20 buts. De quoi donner la berlue.






- Retour -






22e journee de Ligue 1
dim. 05/02/2023 à 20h45


Marseille - Nice : 1-3

Résumé » Photos » Vidéo »



  23e journee de Ligue 1
ven. 10/02/2023 à 21h



Pts J V N D Diff
 6.    Lille 38 22 11 5 6 +11
 7.    Lorient 36 22 10 6 6 +1
 8.    Nice 34 22 9 7 6 +6
 9.    Lyon 32 22 9 5 8 +9
 10.    Reims 30 22 6 12 4 0



   19e  dim. 15/01 (15h) Reims - Nice : 0 - 0
   20e  dim. 29/01 (13h) Nice - Lille : 1 - 0
   21e  mer. 01/02 (21h) Lens - Nice : 0 - 1
   22e  dim. 05/02 (20h45) Marseille - Nice : 1 - 3
   23e  ven. 10/02 (21h) Nice - Ajaccio
   24e  sam. 18/02 (17h) Nice - Reims
   25e  dim. 26/02 (17h05) Monaco - Nice

Actu Foot  | Ligue 1  | OM  | Actu PSG  | Coloriages 

© 1997 - 2023 Ogcnissa.com © - Crédits - Contact