315 connectés
Accueil > Multimedia > Presse > Kamudimba : Dans le couloir de la réussite ?



Presse :

Kamudimba : Dans le couloir de la réussite ?
Foot Africa, le 21/05/2004 à 18h19

Milieu défensif de formation, la CAN l'a (définitivement ?) transformé en défenseur latéral. Le jeune talent congolais Jean-Paul Kamudimba a donc plus d'une corde à son arc. Gros plan sur un joueur "polyvaillant".

La sélection de la RD Congo fut l'une des grosses déceptions de la récente CAN… Parmi les rares satisfactions des Simba, figure pourtant un jeune défenseur que l'on attendait pas, Jean-Paul Kamudimba.
En effet, à 22 ans seulement, le jeune professionnel de l'OGC Nice, milieu récupérateur de formation, ne pensait certainement pas évoluer à ce poste de latéral droit. "Le coach (NDLR : l'Anglais Mike Wadsworth, remplacé depuis) m'a demandé de tenir ce couloir. Il savait pourtant que ce n'était pas mon poste habituel. Il m'a demandé de me sacrifier pour le groupe. Et c'est ce que j'ai fait sans états d'âme !"

Et plutôt bien fait…Présent en Tunisie, le directeur sportif du club niçois, Roger Ricort, s'est dit très satisfait des prestations du jeune Congolais. Ce dernier s'en félicite : "Je savais que j'étais capable d'assumer des rôles défensifs. Mon entraîneur, Gernot Rohr, m'utilise régulièrement dans l'axe de la défense. Evoluer dans le couloir droit, c'est nouveau pour moi. Je pense que je ne m'en suis pas mal sorti. Pour moi, c'est un vrai bénéfice."

De quoi contribuer à donner un coup de fouet à une carrière de club qui plafonnait depuis quelques mois. Si Jean-Paul Kamudimba a signé son premier contrat professionnel avec le club niçois en début de saison, il n'a jamais été aligné dans le groupe de Ligue 1 depuis. Sa seule apparition remonte à la fin novembre 2002, lors d'un déplacement à Sedan. Pour l'heure, Jean-Paul Kamudimba veut "positiver" : "Cette première grande compétition fut une bonne expérience pour moi, même si ce n'est jamais agréable de sortir avec trois défaites. Ces matches de haut niveau m'ont fait gagner du temps dans ma progression. Tant sur le terrain qu'en dehors. Quand on est jeune, on commet des erreurs. Une CAN permet de "se régler" à ce niveau, de mûrir. Faire de "gros" matchs, c'est très précieux. Je pense que j'en suis revenu plus fort."

Que faire maintenant ? Attendre à Nice son heure, qui viendra peut-être lorsqu'il s'agira de remplacer des "Aiglons" sur le départ, en défense ou au milieu de terrain ? Ou bien partir en prêt dans un autre club à l'effectif moins riche, par exemple de Ligue 2, histoire d'emmagasiner du temps de jeu ? Jean-Paul Kamudimba hésite encore : "On va discuter avec le staff du club, pour savoir quel peut être mon avenir. Cela dépendra beaucoup des mouvements dans l'effectif."

Au fond de lui-même, le jeune Simba n'a pas perdu espoir : "Gernot Rohr était lui-même un défenseur très rugueux, il apprécie donc les joueurs qui présentent ce profil. Je pense que je peux lui donner satisfaction à ce niveau là…"

Pour cela, Jean-Paul Kamudimba ne dérogera pas à sa règle de conduite numéro un : travailler, encore travailler et toujours travailler ! "J'ai toujours dû beaucoup bosser… Je ne dis pas que je n'avais pas de talent. Mais j'ai sans cesse dû le peaufiner, le dégrossir, pour progresser. Ca commence seulement à porter ses fruits aujourd'hui."

Parrainé par Nonda…

En effet, ces récents matches de Coupe d'Afrique auront permis de découvrir son bon sens du placement, ainsi que sa qualité de relance, souvent juste à défaut d'être flamboyante. "J'essaie d'être intelligent dans mon positionnement sur le terrain, et je m'efforce de gagner un maximum de duels. Je crois que je suis assez accrocheur", explique le jeune joueur. "Je dois encore progresser dans la vitesse d'exécution et augmenter la technicité de mon jeu", reconnaît-il sans détour.
Très calme, Jean-Paul Kamudimba a suivi la filière formatrice de nombreux jeunes de sa ville d'adoption, Nice. "J'ai débuté au Cavigal. Le président du club était à l'époque Maurice Cohen, l'actuel président de l'OGC Nice. J'y ai joué jusqu'à l'âge de 15 ou 16 ans. J'ai alors effectué un stage au "Gym". Roger Ricort était alors le directeur du centre de formation. Le stage s'est avéré concluant. J'ai intégré le centre, où j'ai gravi les différents échelons, jusqu'à la signature de mon premier contrat pro, l'été dernier", résume le jeune espoir.
Son vœu le plus cher désormais ? "J'attends avec impatience ma première entrée sur la pelouse du stade du Ray. Je vais mettre les bouchées doubles ou triples pour que ce moment arrive le plus vite possible !"

Si l'on s'éloigne un peu du rectangle vert, on constate rapidement que les matches en sélection jouent un autre rôle, tout aussi important, dans l'équilibre de Jean-Paul Kamudimba. Grâce à ces déplacements en Afrique, le jeune homme a en effet renoué avec ses racines, quelque peu oubliées pendant ses tendres années. "J'ai beaucoup de famille en RD Congo, mais j'en suis parti très jeune. Je n'en avais presque rien vu jusqu'à ce que je sois appelé en sélection. Ces matchs au pays m'ont permis de découvrir ma famille et de jouer pour mes couleurs. Ca fait chaud au cœur", explique t-il ému… Sans oublier de remercier son parrain chez les Simba, son "voisin" monégasque Shabani Nonda :

"C'est vraiment quelqu'un de bien. Si je suis aujourd'hui retenu régulièrement en sélection, c'est grâce à lui. Pour mon premier match international, Shabani m'a recommandé au coach. Nous avons pris l'avion ensemble. Il a passé le voyage à m'encourager, à me rassurer. Ce match des éliminatoires de la CAN contre le Botswana s'était très bien passé. On avait gagné, je m'en rappellerai toujours."
Cette redécouverte de l'Afrique a rappelé certaines réalités à Jean-Paul Kamudimba: "L'organisation du football reste embryonnaire au pays. Ils en sont vraiment à leurs débuts. Nous, les joueurs, prenons beaucoup sur nous, mais c'est pour le maillot national. On continuera à le faire autant qu'il le faut !"

A ce propos, comment notre défenseur polyvalent voit-il les éliminatoires de la Coupe du Monde et de la CAN ? "Avec le retour de Shabani Nonda, on aura une bonne carte à jouer", répond-il du tac au tac. Et de conclure : "Il y a de la qualité chez les Simba. Dans quelques années on reparlera de notre équipe…" Et de Jean-Paul Kamudimba aussi, on veut bien en prendre le pari !

Patrick JUILLARD
Foot Africa







- Retour -






8e journee de Ligue 1
sam. 25/09/2021 à 17h


St-Etienne - Nice : 0-3

Photos » Vidéo »



  9e journee de Ligue 1
sam. 02/10/2021 à 21h



Pts J V N D Diff
 2.    Lens 15 8 4 3 1 +4
 3.    Marseille 14 7 4 2 1 +6
 4.    Nice
13 7 4 2 1 +12
 5.    Angers 13 8 3 4 1 +4
 6.    Lorient 13 8 3 4 1 +1



   5e  dim. 12/09 (17h) Nantes - Nice : 0 - 2
   6e  dim. 19/09 (13h) Nice - Monaco : 2 - 2
   7e  mer. 22/09 (21h) Lorient - Nice : 1 - 0
   8e  sam. 25/09 (17h) St-Etienne - Nice : 0 - 3
   9e  sam. 02/10 (21h) Nice - Brest
   10e  dim. 17/10 (13h) Troyes - Nice
   11e  dim. 24/10 (20h) Nice - Lyon