286 connectés
Accueil > Multimedia > Presse > Nice aura tout tenté



Presse :

Nice aura tout tenté
Football365, le 04/03/2006 à 23h15

Dans une rencontre largement dominée par Nice et tronquée dès la mi-temps par l’exclusion d’A.Diarra, Lens s’en sort plutôt bien. La faute à un manque de réussite des Aiglons dont trois des tentatives ont été repoussées par le poteau, mais surtout à un très grand Itandje.

Dans les coulisses du stade du Ray
- Cinq ! C’est le nombre de titulaires qu’il manquait ce soir à l’OGC Nice pour disputer cette rencontre face à Lens. Etaient à déplorer les absences du capitaine Varrault, de Bagayoko, So.Camara, Fanni et Rool. Il fallait ajouter à cette hécatombe la suspension de l’attaquant Bellion.

- Chabert, Itandje ? Itandje, Chabert ? Francis Gillot a hésité jusqu’à la dernière heure pour savoir quel gardien garderait le but lensois ce soir. C’est donc finalement Charles Itandje qui a pris la place de dernier rempart. Le coach nordiste a été plutôt bien inspiré.

- De toute la Ligue 1, Nice est la formation dont les statistiques sont le plus inégales entre chaque mi-temps. En première période, les Aiglons ont inscrit 16 de leurs 22 buts dans les 45 premières minutes soit 72%. En deuxième mi-temps, sur 22 buts, ils en ont encaissé 18, soit 82%.

Les faits du match
7eme minute
Bon coup franc à 35 mètres obtenu par l’OGC Nice, légèrement décalé sur la gauche. C’est Vahirua qui s’en charge et dépose une longue balle en profondeur au premier poteau. Echouafni échappe à toute la défense et se retrouve seul, aux six mètres, dos au but. Il tente une tête sans voir où se trouvait la cage, mais ça passe à quelques centimètres des filets.

53eme minute
Long dégagement de la défense sur la tête de Vahirua qui dévie en arrière pour Koné qui fait exactement la même chose. La balle arrive dans les pieds de Roudet, libre de tout marquage. L’attaquant niçois accélère et prend sa chance de l’extérieur du pied droit, à l’entrée de la surface légèrement décalé sur la droite. Cette frappe très lourde trompe Itandje mais vient s’écraser sur le poteau du gardien Sang et Or.

63eme minute
Coup franc pour le Gym à 25 mètres du but adverse. Vahirua fait mine de frapper, mais c’est Roudet qui prend sa chance. C’est très bien tiré, le ballon contourne le mur et vient s’écraser une nouvelle fois sur le poteau. C’est Itandje qui a effleuré ce ballon pour qu’il ne rentre par dans ses filets.

68eme minute
Corner tiré par Balmont depuis la gauche du but, au point de penalty. Itandje sort et dévie la balle qui atterrie sur Vahirua qui tente alors une demi-volée dans le but vide. C’est puissant et cadré, mais le gardien lensois fait un retour magnifique pour claquer ce ballon en corner.

84eme minute
Coup franc à 35-40 mètres pour Nice. C’est Vahirua qui s’en charge et place une très belle balle au point de penalty pour An.Yahia, étrangement seul. Le défenseur saute pour faire sa tête mais ne touche pas le ballon qui continue sa course. Le but semble tout fait, mais Itandje s’emploie une nouvelle fois sur sa ligne et nous sort une parade d’exception.

87eme minute
Coup franc pour les Aiglons à la limite de la surface sur la droite, une sorte de mini corner. C’est à nouveau le Tahitien qui s’en occupe. Il place ce ballon au deuxième poteau, tout le monde est lobé et Echouafni arrive à toute allure pour placer sa tête. Les Niçois ne sont pas vernis puisque cette tentative échoue une nouvelle fois sur le montant droit d’Itandje, toujours le même. Le gardien nordiste prend ensuite le soin de dégager en catastrophe à la manière d’un handballeur.

Jeu et joueurs
Le jeu
La partie débute sur un engagement à la limite du raisonnable qui annonce une soirée remplie en cartons. Bruno Ruffray distribuera par la suite cinq cartons jaunes et un rouge. Dans les premiers instants, ce sont les Lensois qui prennent le jeu à leur compte, ne laissant aucun ballon à leurs hôtes, méconnaissables. Quelques tacles et cinq minutes plus tard, la tendance s’inverse totalement. Si l’on exclut les trois minutes en fin de première période, jamais plus les Aiglons ne laisseront la balle aux Sang et Or. L’exclusion de A.Diarra en fin de première période ne fera qu’accentuer la domination niçoise. La deuxième mi-temps fait alors office d’attaque-défense avec une équipe du Gym plutôt malheureuse dans la finition. Durant le dernier quart d’heure, nous avons vu une formation de Lens aux aboies, acculée dans sa surface et subordonnée aux multiples tentatives des protégés de Frédéric Antonetti. On pourra reprocher aux joueurs de ne pas s’être lancés à l’abordage plus tôt et au coach de ne pas avoir pris plus de risques en faisant entrer par exemple le jeune Buscher.

Les Niçois
Très bons ce soir, il ne leur a manqué qu’un petit but. Ils repartent pourtant très déçus par ce match nul. GREGORINI a pourtant passé une soirée plus que tranquille, jamais inquiété. La défense a fait son travail, à l’image d’un S.TRAORE très présent et dominateur sur tous les ballons. Sur la droite, JARJAT s’est permis le luxe d’apporter un gros plus offensif, tout proche même d’inscrire un but sur une tête qui termina sa course dans le petit filet. Placé milieu défensif, on a pourtant beaucoup plus vu ECHOUAFNI offensivement que défensivement, malheureux en fin de rencontre avec une tentative qui échoua sur le poteau. BALMONT a, lui, été très remuant, à l’image d’EDERSON, véritable feu follet affolant par à-coups la défense lensoise. C’est lui qui provoqua le carton rouge. VAHIRUA a une nouvelle fois séduit dans son rôle de meneur de jeu, délivrant d’excellents ballons durant toute la partie, aussi bien en phase de jeu que sur coups de pied arrêtés. Devant, ROUDET a montré une technique supérieure à la moyenne, échouant par deux fois sur le montant. B.KONE a, quant à lui, totalement déçu, incapable de porter son équipe vers le haut.

Les Lensois
Le grand monsieur de la soirée aura été ITANDJE, sans conteste. A nouveau titulaire, il a réalisé un match énorme, sortant des parades exceptionnelles à plusieurs reprises. Il faut dire que sa défense ne l’a pas aidé. Sur les côtés, BARUL et ASSOU-EKOTTO n’ont pu stopper les offensives adverses. Au centre, HILTON et A.COULIBALY n’ont quasiment jamais pris le dessus sur les balles aériennes. Au milieu, A.DIARRA n’a fait qu’enfoncer ses partenaires en se faisant à nouveau exclure pour deux fautes idiotes. LACOURT a dû faire le travail pour deux, et l’a plutôt bien fait. Offensivement, ce fut assez faible de la part du Racing. Placé sur la droite, CARRIERE a été invisible durant les 90 minutes. Sur la gauche, THOMERT s’est plus démarqué en défense, dans le dernier quart d’heure, qu’en attaque. En soutient de l’attaquant, JUSSIÊ n’a pas donné satisfaction en ne donnait presque aucun bon ballon à D.COUSIN, bien trop seul devant pour espérer inscrire un douzième but.

Martin BAUMER
Football365







- Retour -






8e journee de Ligue 1
sam. 25/09/2021 à 17h


St-Etienne - Nice : 0-3

Vidéo »



  9e journee de Ligue 1
sam. 02/10/2021 à 21h



Pts J V N D Diff
 2.    Lens 15 8 4 3 1 +4
 3.    Marseille 14 7 4 2 1 +6
 4.    Nice
13 7 4 2 1 +12
 5.    Angers 13 8 3 4 1 +4
 6.    Lorient 13 8 3 4 1 +1



   5e  dim. 12/09 (17h) Nantes - Nice : 0 - 2
   6e  dim. 19/09 (13h) Nice - Monaco : 2 - 2
   7e  mer. 22/09 (21h) Lorient - Nice : 1 - 0
   8e  sam. 25/09 (17h) St-Etienne - Nice : 0 - 3
   9e  sam. 02/10 (21h) Nice - Brest
   10e  dim. 17/10 (13h) Troyes - Nice
   11e  dim. 24/10 (20h) Nice - Lyon