284 connectés
Accueil > Multimedia > Presse > Auxerre reste calé



Presse :

Auxerre reste calé
L'Equipe, le 12/03/2006 à 19h17

L’AJA a fait la différence après le repos et rejoint provisoirement Lille à la troisième place.

L’AIR DE RIEN, Auxerre efface tout doucement la dépression qui lui a fait perdre de vue la deuxième puis la troisième place en février. Avec le succès obtenu hier contre Nice, l’AJA revient provisoirement à la hauteur de Lille, qui jouera ce soir à Nantes. Accessoirement, elle s’offre aussi une marge de sept points sur le PSG, qu’elle visitera dimanche prochain. Si Bordeaux continue de cavaler six unités plus haut, les Bourguignons restent donc des candidats très sérieux à la dernière marche du podium, celle qui offre un strapontin pour la prochaine Ligue des champions. La manière reste incertaine, mais elle progresse. Malgré le forfait prévu de Jaurès et celui, de dernière minute, de Lachuer (gastro), l’équipe de Jacques Santini a plus de jus qu’il y a quelques semaines. Il lui en fallut hier pour dépecer le plan niçois, en verrouillant Vahirua et en empêchant les Azuréens de trouver Bellion ou Koné dans le dos des défenseurs. Comme l’OGCN n’avait pas de plan B, il eut l’immense tort de ne pas ouvrir le score sur la première grosse occasion du match, quand Bakary Koné vit son dribble enrayé par Cool à l’arrivée d’un parfait service signé Vahirua (23e). Ce n’était pas le soir de l’Ivoirien, trop court pour reprendre dans un but déserté le centre de Bellion (40e). À cet instant, la percussion niçoise rivalisait encore avec une certaine maîtrise ajaïste.

La patience de l’AJA
Mais, à la pause, Nice avait laissé passer sa chance. Car Auxerre, qui avait failli pousser deux défenseurs niçois au c.s.c. (22e) puis envoyé deux fois Kahlenberg à un crampon du cadre (33e, 43e), tissait gentiment sa toile. « C’était un peu le mot d’ordre, expliquera Philippe Violeau. Être patients et les harceler le plus possible jusqu’à ce qu’ils craquent. » Ce qui arriva en début de deuxième période : Nice tarda à dégager un ballon traînant aux abords de sa surface, et Luyindula enclencha une triangulaire conclue par Akalé (1-0, 54e). Dès lors, Auxerre récita une partition qu’elle connaît par coeur, elle qui présente un bilan incomparable à domicile (37 points sur 45 possibles). Nice ne parvint pratiquement plus à approcher le but de Cool. L’AJA attendait patiemment la deuxième incartade, qui survint à l’orée de l’ultime quart d’heure : Bolf reprit de la tête un centre issu d’un corner mal repoussé (2-0, 78e).
L’affaire était pliée. Et Nice, victime d’une deuxième défaite en trois matches, ne peut qu’ajuster à la baisse des ambitions nées d’un solide début d’année. L’Europe sans passer par l’Intertoto vogue désormais dix points plus haut. « Nous avons eu deux ou trois opportunités pour marquer et on ne les a pas mises. Eux, en revanche, ont bien joué le coup, reconnut Jacques Abardonado. Mais il faut continuer à être ambitieux. C’est comme ça qu’on avancera. »

Régis DUPONT
L'Equipe







- Retour -






8e journee de Ligue 1
sam. 25/09/2021 à 17h


St-Etienne - Nice : 0-3

Vidéo »



  9e journee de Ligue 1
sam. 02/10/2021 à 21h



Pts J V N D Diff
 2.    Lens 15 8 4 3 1 +4
 3.    Marseille 14 7 4 2 1 +6
 4.    Nice
13 7 4 2 1 +12
 5.    Angers 13 8 3 4 1 +4
 6.    Lorient 13 8 3 4 1 +1



   5e  dim. 12/09 (17h) Nantes - Nice : 0 - 2
   6e  dim. 19/09 (13h) Nice - Monaco : 2 - 2
   7e  mer. 22/09 (21h) Lorient - Nice : 1 - 0
   8e  sam. 25/09 (17h) St-Etienne - Nice : 0 - 3
   9e  sam. 02/10 (21h) Nice - Brest
   10e  dim. 17/10 (13h) Troyes - Nice
   11e  dim. 24/10 (20h) Nice - Lyon