76 connectés
Accueil > Multimedia > Presse > Nice : pas d'impasse !



Presse :

Nice : pas d'impasse !

Nice-Matin, le 07/12/2002 à 07h45

Gernot Rohr va aligner la « meilleure équipe possible » ce soir au stade Duvauchelle Le leader de Ligue 1 veut se montrer digne de son rang et passer ce tour...

Finalement, il fallait s'y attendre. La prochaine journée de championnat étant programmée dans huit jours (à Bordeaux), et la trêve pointant le bout de son nez frisquet (le 21 décembre), Gernot Rohr n'avait pas de raison urgente de laisser ses titulaires au repos pour ce 16e de finale de Coupe de la Ligue, ce soir à Créteil (18 heures).

« Mon effectif est en pleine forme », glisse au passage l'entraineur. De fait, même si Kaba Diawara devrait débuter la rencontre sur le banc, histoire de souffler un peu, et si Cédric Varrault est incertain (hier, il s'est bloqué le dos à l'entrainement, et rejoindra ses équipiers ce matin), Rohr s'apprête à relancer dans le bain les vainqueurs d'Ajaccio, avec le retour d'Olufade.

José Cobos (déchirure à une cuisse) et Romain Pitau (adducteurs) doivent encore patienter, mais sont du déplacement.

En réalité, toutes les raisons paraissent bonnes pour ne pas laisser de marge à l'inconnu et l'inédit. « Nous avons trop de respect pour l'adversaire et trop de plaisir à assumer cette place de leader pour ne pas aligner la meilleure équipe possible », résume Gernot Rohr, ancien Cristolien, tout comme Romain Pitau, Sammy Traoré et Bernard Gines, le préparateur physique.

« Contre Lille, Marseille, Lens, Rennes et le PSG, cinq clubs où jouaient des Niçois la saison passée, nous n'avons pas perdu. Nous espérons qu'il en sera de même à Créteil », remarque le coach, malicieux.

Outre l'intérêt sportif (en quatre matches seulement, la Coupe de la Ligue peut vous projeter au Stade de France !), l'intérêt de l'épreuve est aussi manifestement financier (145.000 euros dans les caisses en cas de victoire ce soir, sans compter la suite). « Nous avons mis en place un système partageant équitablement entre le club et les joueurs les gains de cette Coupe », précise Maurice Cohen, lui aussi présent ce soir au stade Duvauchelle.

Yoann Bigné : « Garder les enseignements de Sedan »
Autre fait certain : l'OGCN se méfie beaucoup de cette équipe de Créteil. Candidate à la montée en Ligue 1, la formation conduite par Noel Tosi (défense de fer, enthousiasme prédominant) reproduit le modèle niçois à l'échelon inférieur.

En dépit d'un budget modeste, l'US Créteil regroupe des « pointures » déçues ailleurs et qui sont là avant tout pour jouer (les anciens Marseillais Porato, Blondeau, Libbra, ou l'attaquant russe des Girondins, Kossonogov), ainsi que des joueurs sous-côtés, comme Sébastien Dallet, attaquant pétri de qualités. Devant près de 10.000 spectateurs annoncés, les Cristoliens du président-délégué Alain Pedretti (ancien président cannois) ont souligné ce rendez-vous de longue date, au point d'avoir eu la tête ailleurs, mercredi à Valence (1-2).

« Dans cette équipe, sept ou huit joueurs ont un potentiel athlétique supérieur à la moyenne. Cela présente des avantages, mais aussi des inconvénients », note Gaby Desmenez, l'adjoint de Rohr, qui a supervisé l'USC dans la Drôme. Le Gym, qui s'attend au défi physique, misera sur sa vitesse d'exécution, et se méfiera notamment des coups de pieds arrêtés. « C'est l'un des dadas de Noel Tosi. Créteil utilise des combinaisons multiples, un peu à l'image du basket ! A nous de rester bien concentrés », ajoute Gaby Desmenez. Une absence non négligeable : celle du colosse suisse Ramon Vega, expulsé à Valence.

Si Cédric Varrault devait renoncer, Gernot Rohr choisirait, selon l'option tactique, entre Jean-Charles Cirilli et Janick Tamazout sur le côté gauche.

Devant, Ayeli sera titularisé, aux côtés de Gagnier ou Olufade.

« Nous sommes prêts pour un vrai match de Coupe, dit Yoann Bigné. Il faut garder les enseignements de notre revers à Sedan et rester fidèles à nos vertus. Dans une telle épreuve, qui plus est à l'extérieur, l'écart de division s'efface. On s'attend à un match dur et serré ».

Pour finir la séance, hier matin, les Niçois se sont livrés à une séance de tirs aux buts. Prêts à toute éventualité, sauf à celle de galvauder ce tour de Coupe. Le leader a (aussi) appris à détester la défaite...

François PATURLE
Samedi 07 Decembre 2002
Tous droits réservés - © Nice-Matin






- Retour -






Match Amical
mer. 10/07/2024 à 10h30


Nice - Lausanne : 2-2

Photos »



  Match Amical
ven. 19/07/2024 à 10h30



Pts J V N D Diff
 10.    Montpellier 0 0 0 0 0 0
 11.    Nantes 0 0 0 0 0 0
 12.    Nice 0 0 0 0 0 0
 13.    PSG 0 0 0 0 0 0
 14.    Reims 0 0 0 0 0 0



  mer. 10/07 (10h30) Nice - Lausanne : 2 - 2
  ven. 19/07 (10h30) Nice - Leganes
   1re dim. 18/08 (20h) Auxerre - Nice
   2e  dim. 25/08 (20h) Nice - Toulouse
   3e  dim. 01/09 (20h) Angers - Nice
   4e  dim. 15/09 (20h) Marseille - Nice
   5e  dim. 22/09 (20h) Nice - St-Etienne


Actu Foot  | OM  | Actu PSG  | Coloriages 

© 1997 - 2025 Ogcnissa.com © - Crédits - Contact