174 connectés
Accueil > Multimedia > Presse > Bordeaux rate le coche



Presse :

Bordeaux rate le coche

Football365, le 27/04/2008 à 11h12

Malgré une supériorité numérique de plus d’une heure et une pléiade d’occasions, les Girondins n’ont pas su se défaire d’une courageuse formation niçoise. Ils manquent ainsi l’occasion de revenir à deux points du leader lyonnais.

Dans les coulisses du Stade Chaban-Delmas
- Les statistiques étaient en faveur des Bordelais à l’entame de cette rencontre puisque les Girondins s’étaient imposés dix-sept fois sur leurs dix-huit dernières réceptions de l’OGC Nice.

- A quelques dizaines de minutes du coup d’envoi, le quatuor arbitral a mis le personnel du stade à contribution pour relever une barre transversale qui n’était pas à la hauteur réglementaire. Une bonne suée plus tard et tout était rentré dans l’ordre.

- Lilian Laslandes touché à une cuisse et Baky Koné blessé à la hanche, c’est toute l’habituelle attaque niçoise qui était sur le flanc pour ce déplacement en Gironde. Frédéric Antonetti a alors choisi d’aligner le duo Anthony Modeste - Habib Bamogo aux avant-postes.

Les faits du match
11eme minute
Jurietti lance Bellion sur le flanc gauche. Le buteur bordelais centre au point de penalty pour Fernando, qui voit sa reprise acrobatique bien captée par Lloris au terme d’une envolée spectaculaire.

27eme minute
Cavenaghi entre dans la surface de réparation niçoise après un joli une-deux avec Micoud et enchaîne avec une frappe à ras de terre qui trompe Lloris mais passe à quelques centimètres de son montant droit.

60eme minute
Au cœur d’une grosse poussée bordelaise, Cédric Kanté remet le ballon sur Wendel devant ses propres six-mètres. Le milieu de terrain brésilien reprend la balle comme elle vient mais croise trop une reprise qui fuit le cadre.

75eme minute
A la lutte avec Apam dans les seize derniers mètres niçois sur un ballon piqué signé Fernando, Cavenaghi propulse discrètement le ballon au fond des filets du bras et file fêter sa réalisation avec les supporters bordelais. Monsieur Layec veille heureusement au grain et n’accorde pas le but avant d’avertir logiquement l’international argentin.

83eme minute
Alonso enroule un coup-franc excentré devant le but de Lloris et trouve le crâne de Diawara. La reprise surpuissante du stoppeur sénégalais laisse le gardien niçois sans réaction mais passe de très peu à droite du cadre.

88eme minute
Cavenaghi réalise une merveille d’enchaînement technique à l’entrée de la surface et frappe à ras de terre. Hugo Lloris est suppléé par son poteau gauche qui repousse le ballon et le renvoie dans ses bras. Les Bordelais peuvent se tenir la tête…

Jeu, joueurs et arbitre
Le jeu
Désireuses de se projeter rapidement vers l’avant et de produire du jeu, les deux formations ont entamé cette partie avec de louables intentions offensives. Les Niçois font pendant trente minutes jeu égal avec leurs hôtes du soir quand intervient le tournant de cette rencontre. Jeunechamp découpe en effet inutilement Wendel loin de son but et est logiquement expulsé. Il reste une heure à jouer et le scénario ne sera alors plus du tout le même. Arqueboutés devant la surface de Lloris, les Azuréens vont devoir se battre en infériorité numérique pour conserver leur but inviolé. Les Bordelais ont dès lors la mainmise sur le jeu et se procurent de très nombreuses situations brûlantes. Mais à l’image de Fernando Cavenaghi, ils manquent cruellement d’efficacité dans le dernier geste et se heurtent à un portier niçois de niveau international. Portés par un public déchaîné et par un coaching très offensif de Laurent Blanc, les Bordelais poussent jusqu’au bout les Aiglons dans leurs derniers retranchements. Mais fidèles à eux-mêmes, ces derniers jettent toutes leurs forces dans la bataille et résistent avec panache aux assauts girondins. Le score est ainsi nul et vierge au coup de sifflet final.

Les Bordelais
Mis à contribution d’entrée de jeu par Ederson, RAME n’a plus eu grand-chose à faire par la suite. Si PLANUS est encore logiquement un peu court physiquement, son compère de la défense centrale DIAWARA est lui au top. Puissant et intelligent dans ses interventions, le Sénégalais a sorti un gros match. CHALME et JURIETTI ont eux fait le boulot défensif, sans apporter offensivement de folie dans leur couloir respectif. Au milieu, si DIARRA s’est plus focalisé sur la récupération, FERNANDO a été la plaque tournante du jeu bordelais. A l’origine de tous les bons coups. WENDEL a une fois de plus tout donné mais finira par payer cher le nombre de coups qu’il reçoit dans un match. MICOUD a lui alterné le bon et le moins bon, sans jamais être décisif. Devant, BELLION a beaucoup bougé sans finalement se montrer très dangereux alors que ce diable de CAVENAGHI parvient toujours à se mettre en position de frappe. Le goleador argentin n’a malheureusement pas été en réussite dans ses tentatives. A noter la bonne rentrée d’ALONSO qui a fait mal aux Niçois par sa vitesse et son abnégation mais qui s’écroule un peu facilement au contact.

Les Niçois
Encore une prestation haut de gamme pour LLORIS. Sans être impériaux, KANTE, APAM, ROOL et DIAKITE auront eu le mérite de se battre sur chaque ballon et de ne laisser aucune frappe sans opposition à leurs adversaires. Une sacré grinta. JEUNECHAMP s’est lui laissé aller à un tacle inutile loin de son but et a lourdement pénalisé ses coéquipiers. Au milieu, ECHOUAFNI et BALMONT ont harcelé le porteur de balle comme à leur habitude et HELLBUYCK s’est avéré être offensivement le plus dangereux avec son imprévisible pied gauche. EDERSON a lui été plutôt discret avant de sortir sur blessure. En attaque, MODESTE n’a pas eu le temps de montrer grand-chose alors que BAMOGO a dû se consacrer à un rôle ingrat sans rechigner à la tâche. A la Niçoise.

L’arbitre du match : M.Layec
Excellent arbitrage de l’officiel breton qui a logiquement sorti Jeunechamp et a refusé à juste titre un but de la main de Cavenaghi pas si évident que ça à repérer.

Benjamin CABOT
Football365







- Retour -






28e journee de Ligue 1
dim. 07/04/2024 à 15h


Reims - Nice : 0-0

Photos » Vidéo »



  30e journee de Ligue 1
ven. 19/04/2024 à 21h



Pts J V N D Diff
 3.    Monaco 52 28 15 7 6 +15
 4.    Lille 49 28 13 10 5 +17
 5.    Nice 44 28 12 8 8 +6
 6.    Lens 43 29 12 7 10 +6
 7.    Lyon 41 29 12 5 12 -7



  mer. 13/03 (21h10) PSG - Nice : 3 - 1
   26e  sam. 16/03 (21h) Lens - Nice : 1 - 3
   27e  dim. 31/03 (15h) Nice - Nantes : 1 - 2
   28e  dim. 07/04 (15h) Reims - Nice : 0 - 0
   30e  ven. 19/04 (21h) Nice - Lorient
   29e  mer. 24/04 (21h) Marseille - Nice
   31e  dim. 28/04 (15h) Strasbourg - Nice


Actu Foot  | OM  | Actu PSG  | Coloriages 

© 1997 - 2024 Ogcnissa.com © - Crédits - Contact