Accueil > Multimedia > Presse > Impuissant à Naples, Nice est condamné à l'exploit au retour


Presse :

Impuissant à Naples, Nice est condamné à l'exploit au retour
L'Equipe, le 16/08/2017 à 23h02

L'OGC Nice a été logiquement battu par Naples au stade San Paolo (2-0), en barrage aller de la Ligue des champions. Les Niçois ont terminé à neuf.

Le sourire d'Allan Saint-Maximin lorsqu'a retenti l'hymne de la Ligue des champions dans le stade San Paolo était rafraîchissant mais en disait aussi long sur l'inexpérience des Niçois au plus haut niveau : ces derniers l'ont payé cher, en perdant logiquement (0-2) face au Napoli, en barrage aller de la Ligue des champions.

Le Gym a énormément souffert face au pressing napolitain. Systématiquement pris dans leur dos sur des longs ballons, les défenseurs niçois ont soufflé lorsque José Callejon, seul, a placé sa tête au-dessus (8e), mais n'ont pu que constater les dégâts quand Dries Mertens a dribblé Cardinale, avant de marquer dans le but vide (13e). Ce but n'a pas réveillé les hommes de Lucien Favre, qui semblaient anesthésiés par l'enjeu.

Vincent Koziello (35e) et Allan Saint-Maximin (40e) ont bien tenté de forcer le destin sur des tirs croisés qui filaient juste à côté, mais Nice n'arrêtait pas de souffrir derrière, à l'image d'un Malang Sarr mal à l'aise à un poste d'arrière gauche qui n'est pas le sien, et remplacé par Olivier Boscagli peu après la pause.

C'est finalement le défenseur le plus solide jusque-là, Christophe Jallet, qui a définitivement plombé son équipe en commettant une faute sur Dries Mertens, et offrant à Jorginho la possibilité de faire le break sur penalty (70e). A 2-0 et après les expulsions de Vincent Koziello et Alassane Plea (80e), Nice a eu le mérite de serrer les dents pour tenir le score. Le Gym ne pouvait pas espérer beaucoup plus ce mercredi soir.

Le joueur : Yoan Cardinale, chaud et froid
Sa sortie hasardeuse face à Dries Mertens a à nouveau mis en lumière ses difficultés loin de sa ligne. Déjà au tour précédent, il s'était rendu coupable d'une erreur fatale à l'aller face à l'Ajax Amsterdam (1-1). Cela dit, sans Yoan Cardinale, le score aurait été bien plus lourd : le gardien des Aiglons a réalisé de multiples parades face à Callejon (15e), Mertens (21e, 51e) et Insigne (42e, 57e), les trois intenables attaquants napolitains. Il a aussi été sauvé par son poteau (51e) et sa barre (66e).

Le fait : l'arbitre n'a pas aidé Nice
Les Niçois ne pourront pas se cacher derrière ça, car la supériorité de l'adversaire était nette. Mais l'arbitre polonais Szymon Marciniak n'a pas facilité la tâche aux Aiglons en sifflant d'abord un penalty pour une faute de Jallet qui semblait à l'extrême limite de la surface. La double exclusion de Koziello, pour une faute pas si énorme sur Milik, et de Plea, venu protester, est également très sévère. Si Mario Balotelli n'est pas remis pour le match retour, le Gym se retrouvera sans avant-centre




- Retour -






13e journee de Ligue 1
dim. 19/11/2017 à 15h


Caen - Nice : 1-1

Résumé » Photos »



  Ligue Europa
jeu. 23/11/2017 à 19h



Pts J V N D Diff
 15.    Guingamp 15 13 4 3 6 -8
 16.    Angers 14 13 2 8 3 -3
 17.    Nice 14 13 4 2 7 -5
 18.    Strasbourg 13 13 3 4 6 -9
 19.    Lille 12 13 3 3 7 -7



   11e  ven. 27/10 (20h45) PSG - Nice : 3 - 0
  jeu. 02/11 (21h05) Lazio - Nice : 1 - 0
   12e  dim. 05/11 (15h) Nice - Dijon : 1 - 0
   13e  dim. 19/11 (15h) Caen - Nice : 1 - 1
  jeu. 23/11 (19h) Nice - Zulte-Waregem
   14e  dim. 26/11 (15h) Nice - Lyon
   15e  mer. 29/11 (19h) Toulouse - Nice