82 connectés
Accueil > Actualité > Rohr garde la main



Actualité :

Rohr garde la main
L'Equipe, le 25/09/2004 à 11h31

Confronté à une opposition interne, l’entraîneur de l’OGC Nice conserve le soutien des supporters et de son président.

Après trois années passées sur un nuage, entre l’accession en Ligue 1 (2002) et deux maintiens assurés sans problème et très tôt dans la saison (2003 et 2004), Nice vient de vivre des moments difficiles. Au point de se retrouver la semaine dernière, au matin du match contre Sochaux (2-1), dans la vilaine posture de lanterne rouge. « Être dernier après cinq matches, ce n’est certes pas dramatique, mais ce n’est pas très confortable non plus », reconnaît Gernot Rohr, érigé par certains en bouc émissaire.

Il n’en fallait pas plus pour qu’une opposition minoritaire mais réelle se fasse jour à l’intérieur même du club et que des solutions de remplacement (Frédéric Antonetti notamment) soient même avancées. Une précipitation choquante pour l’entraîneur franco-allemand. « Se retrouver sur la sellette quand on est dernier, c’est la loi du milieu, dit-il. Mais là j’ai trouvé que certains avaient la mémoire courte. J’imaginais avoir davantage de crédit. »

Dans cette période difficile, l’ancien technicien bordelais eut au moins la confirmation qu’il était en phase avec son président Maurice Cohen, qu’il avait le soutien des actionnaires majoritaires du club et que l’immense majorité des supporters niçois voulaient continuer avec lui. « Lors du match contre Sochaux, on s’est retrouvés menés au score, rappelle-t-il. Eh bien, il n’y a eu aucune manifestation critique de la part du public. Les gens raisonnables savaient que si on était là, c’était un concours de circonstances. »

Parmi ces circonstances : le départ précipité de certains joueurs (Pamarot, Everson, Pitau) et l’arrivée plus que tardive de leurs remplaçants. Depuis, le Gym, qui avait le dos au mur, s’est refait une petite santé en battant Sochaux et en allant arracher un point à Metz à dix (1-1), preuve que le principe de solidarité des Aiglons fait toujours recette. Et Nice est seizième du Championnat. « On a remis les choses au point par rapport à nos détracteurs, prétend Rohr. J’attendais ce moment où ça irait moins bien pour voir comment les choses allaient tourner. Babes are engulfing stripper dudes cocks eag Stud enjoys playing with a large ass Joseline Kelly loves getting her teen pussy eaten and fucked Stripper gets his hard dong delighted by chick A ballet slipper wearing whore gets plowed After interview busty babe fucked Amazing redhead babe with big boobs Jessica R fucks with Latina boy Juan Largo https://www.watchfreepornsex.com/tags/xxnx-india/ Naturally beautiful brunette in fishnets gives a great erotic solo show Pornstar wannabe teen wants to be famous Teen Jesse Parker Gets Spanked Hard Horny mom Saskia is interested in the young guy in towel Leaked Amateur Russian Sextape Porn cd xx porn Je suis désormais un peu plus éclairé sur les intentions de chacun. »

Et bien décidé, ce soir contre Rennes, à faire décoller son équipe qu’il juge cette saison bien équilibrée. Mais il répète qu’elle n’atteindra vraisemblablement pas sa vitesse de croisière avant un petit mois et la venue de Toulouse au stade du Ray, le 16 octobre.

Jean-Pierre RIVAIS
L'Equipe







- Retour -






Aucun match joué cette saison 2022/2023




  Match Amical
sam. 09/07/2022 à 10h30



Pts J V N D Diff
 12.    Montpellier 0 0 0 0 0 0
 13.    Nantes 0 0 0 0 0 0
 14.    Nice 0 0 0 0 0 0
 15.    PSG 0 0 0 0 0 0
 16.    Reims 0 0 0 0 0 0



  sam. 09/07 (10h30) Nice - Bruges
  ven. 15/07 (22h) Benfica - Nice
  sam. 16/07 (21h15) Nice - Fulham
   1re dim. 07/08 (20h) Toulouse - Nice
   2e  dim. 14/08 (20h) Nice - Strasbourg
   3e  dim. 21/08 (20h) Clermont - Nice
   4e  dim. 28/08 (20h) Nice - Marseille


Actu Foot  | Ligue 1  | OM  | Actu PSG  | Coloriages 

© 1997 - 2022 Ogcnissa.com © - Crédits - Contact