222 connectés
Accueil > Multimedia > Presse > Cinq choses à savoir sur Dalbert Henrique


Presse :

Cinq choses à savoir sur Dalbert Henrique
France-Football, le 20/11/2016 à 16h16

Le défenseur latéral gauche brésilien recruté à l'intersaison par les Aiglons est l'une des bonnes pioches du mercato. Si vous ne le connaissez pas encore, voici cinq choses qui pourraient vous aider.

Un parcours semé d'embûches

Rien n'a été évident pour lui. Tortueux serait peut-être le qualificatif le plus approprié pour définir son parcours et ses premiers pas dans la vie. Ce que le joueur n'avait pas nié lors de sa présentation officielle : « Sur le plan financier, c'était très difficile. Rien que pour aller à l'entraînement, c'était compliqué, il fallait toujours se bagarrer. À onze ans, je bossais déjà, dans le bâtiment ou dans des supermarchés, par exemple. » Le joueur de 23 ans, qui a un temps envisagé de mettre un terme à sa carrière, a fait une force de cette enfance difficile. Ce qui explique peut-être sa hargne sur le terrain.

Débuts au Brésil chez deux géants ennemis

Ce natif de Barra-Mansa, ville non loin de Rio de Janeiro, a pour particularité d'avoir porté à la fois les maillots de Flamengo et de Fluminense aux prémices de sa carrière. Deux ennemis héréditaires et deux géants du football Carioca. Le jeune Dalbert a évolué dans l'antichambre de ces locataires du Maracaña. Il n'a cependant joué qu'une saison dans l'équipe B des Rouge et Noir (en 2012-2013), puis dans celle de Flamengo, lors de l'exercice suivant en 2013-2014, sans toutefois jamais évoluer en A.

Le Santos-Flamengo de 2011 l'a fait vibrer

Le défenseur, qui était encore au Brésil, s'était extasié devant ce duel mettant aux prises Neymar à Ronaldinho. Comme il l'avait confié sur le site Internet du GYM. « Je me souviens de ce match comme si c'était hier, j'étais devant ma télé. Flamengo avait gagné 5-4. Neymar était en feu, il avait mis 3 ou 4 buts, et Ronaldinho pareil. C'était comme du futsal, quelque chose de magnifique. D'ailleurs, l'un des buts de Neymar avait gagné le titre "du plus beau but de l'année". Il avait dribblé toute l'équipe ». Un goût pour l'offensive qui peut expliquer ses innombrables percussions.

Une carrière européenne lancée au Portugal

Comme bon nombre de ses compatriotes, le latéral gauche a décidé de partir au Portugal pour effectuer ses premiers pas sur le Vieux Continent. Il débarque à l'Academico Viseu, en deuxième division, en janvier 2014. Il y passe une saison et demie et enchaîne les matches en professionnel, 35 au total, pour quatre buts. Des statistiques qui lui permettent d'être recruté par le Vitoria Guimarães et de connaître les joies de la Liga Sagres. En une saison (2015-2016), il dispute 25 matches de Championnat.

Une clause libératoire à 25 millions

Lorsque l'ancien joueur de Flamengo a signé avec le club azuréen, l'OGC Nice a inclus une clause libératoire sous seing privé de 25 millions d'euros. Une pratique de plus en plus répandue dans le football, même si le règlement de la Ligue de Football Professionnel en interdit l'usage. Le club du président Rivère a effectué la signature dans un acte notarié indépendant. Ce qui permet, le cas échéant, d'offrir un bon de sortie au joueur tout en s'assurant une jolie prime à la revente.






- Retour -






8e journee de Ligue 1
sam. 25/09/2021 à 17h


St-Etienne - Nice : 0-3





  9e journee de Ligue 1
sam. 02/10/2021 à 21h



Pts J V N D Diff
 1.    PSG 24 8 8 0 0 +15
 2.    Marseille 14 6 4 2 0 +7
 3.    Nice
13 7 4 2 1 +12
 4.    Lorient 13 8 3 4 1 +1
 5.    Angers 12 7 3 3 1 +4



   5e  dim. 12/09 (17h) Nantes - Nice : 0 - 2
   6e  dim. 19/09 (13h) Nice - Monaco : 2 - 2
   7e  mer. 22/09 (21h) Lorient - Nice : 1 - 0
   8e  sam. 25/09 (17h) St-Etienne - Nice : 0 - 3
   9e  sam. 02/10 (21h) Nice - Brest
   10e  dim. 17/10 (13h) Troyes - Nice
   11e  dim. 24/10 (20h) Nice - Lyon